Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : trois ans de prison dont la moitié avec sursis pour le conducteur responsable de l'accident à Sindères

-
Par , France Bleu Gascogne
Sindères, France

En juin 2016, le passager d’une voiture était mort dans une collision à Sindères (Landes). Le conducteur, fortement alcoolisé a été reconnu coupable d'homicide involontaire et condamné ce mardi par le tribunal de Mont-de-Marsan à trois ans de prison dont la moitié avec sursis.

Illustration - accident de la route
Illustration - accident de la route © Maxppp -

Ce mardi 28 février 2017, un landais de 52 ans a été condamné à trois ans de prison (18 mois de prison ferme et 18 mois de prison avec sursis). Le tribunal de Mont-de-Marsan l'a reconnu coupable d'homicide involontaire. En juin 2016, il était ivre et avait provoqué un accident de la route à Sindères causant la mort d'une personne et laissant de graves blessures à la seconde.

Un accident mortel

Vous vous en souvenez peu-être, l'été dernier en 2016, une voiture circule sur la D38, au niveau de Sindères, située entre Morcenx et Arjuzanx. Elle fait des zig zag et pour cause, son conducteur, un landais de 52 ans conduit en état d'ivresse. Dans un virage, sa voiture percute celle qui arrive en face. Résultat, un choc très violent qui a fait deux blessés et un mort. Le conducteur qui roulait avec ce landais est décédé à l’hôpital de Bordeaux après l'accident.

Je ne peux rien faire contre mon instinct d’alcoolique — Le conducteur de 52 ans jugé pour homicide involontaire.

Un alcoolique au volant

Ce mardi à la barre, ce landais avoue ne pas se souvenir de l'accident. Il avait bu toute la journée, du vin et du Pastis et le soir lorsqu'il a eu besoin de se ravitailler en alcool, il a sillonné les Landes à la recherche d'une épicerie ouverte. "Vous aviez conscience d'être en état d'ivresse mais vous avez quand même pris le volant", lui fait remarquer la procureur. Le prévenu s'excuse, "je n'avais pas le cerveau apte à réfléchir tellement j'ai bu".

Je bois une bouteille de vin par repas, donc deux bouteilles par jour. Je bois aussi du Pastis — Ce landais qui a tué une personne et en a blessé une autre.

L'avocat de cet "addict", ce "malade de l'alcool" explique qu'il a commencé à boire après sa rupture familiale. La procureur, insiste et pose la question, "comment faisiez-vous dans votre travail, vous étiez routier ?" La réponse de l’intéressé est brève, il faisait "attention". "Mais le soir de l'accident j'avais trop bu." A la barre cet homme de 52 ans demande pardon aux cinq enfants de l'homme qu'il a tué et à la femme qu'il a blessé à la jambe. Le tribunal de Mont-de-Marsan le reconnait coupable d'homicide involontaire, mais il n'ira pas en prison parce que sa peine est aménageable.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess