Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Retrouvez les résultats définitifs du second tour des Municipales, commune par commune

Tous les résultats

Landes : 800 euros d’amende pour "l'homme en slip à la pelle"

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Le tribunal correctionnel de Dax condamne ce jeudi le Landais Jean-Marc Dutouya à 800 euros d’amende. "L’homme en slip à la pelle" avait, en novembre 2015, repoussé à coup de pelle de son terrain Allain Bougrain Dubourg et des activistes de la cause animale.

Le Landais (à droite), lors de son procès en février dernier.
Le Landais (à droite), lors de son procès en février dernier. © Radio France - Christophe Van Veen

Jean-Marc Dutouya est condamné ce jeudi à 800 euros d’amende par le tribunal correctionnel de Dax, pour avoir, fin 2015, repoussé à coup de pelle Allain Bougrain-Dubourg et des militants de la Ligue pour la protection des oiseaux, en lutte contre la chasse à la matole. Avec son fils Eric (condamné lui à 200 euros d’amende), le Landais doit verser 3000 euros de dommages et intérêt au médiatique président de la LPO.

►►► LIRE AUSSI | LPO dans les Landes : "Des gens sont sortis avec des pelles et des engins, ils ont été extrêmement violents"

On est quand même trop punis !" — Jean-Marc Dutouya

Même s'il évite la prison avec sursis, le chasseur landais n'est pas satisfait du jugement : "On est quand même trop punis. [...] Les chasseurs, c'est comme les pêcheurs, on n'en peut plus ! En ce moment, il vaut mieux faire brûler des voitures que de tendre les matoles !" Jean-Marc Dutouya avoue qu'il ne redoutait pas la prison avec sursis : "La prison, j'allais pas l'avoir."

Ecoutez la réaction du chasseur Landais à la sortie du tribunal.

Lors du procès du retraité de 67 ans, en février dernier, le procureur de la République de Dax avait requis trois mois de prison avec sursis et 400 euros d'amende à son encontre. Quatre à cinq mois de prison avec sursis avaient été demandés par l'accusation contre son frère Patrick, et des amendes pour son fils Eric.

Dans 12 autres affaires de chasses à la matole, les chasseurs en sont quitte pour des amendes de 650 euros avec sursis. Et de très conséquents dommages et intérêt à payer à la LPO : plus de 10 000 euros. Et plus de 3000 euros pour payer à la LPO les frais de justice. Tous les chasseurs, y compris les Dutouya se vont se réunir pour décider s’ils font appel ou non.

L'avocat Frédéric Dutin en train d'expliquer le jugement aux chasseurs.
L'avocat Frédéric Dutin en train d'expliquer le jugement aux chasseurs. © Radio France - Christophe Van Veen

François Ruffié, l'avocat de la LPO, se dit, lui, plutôt satisfait de ces jugements : "Globalement, les braconniers ont été condamnés, les violents ont été condamnés, pour nous c'est satisfaisant." Et il souligne la particularité de ces affaires concernant la chasse à la matole : "On avait à faire à des gens qui n'étaient pas des délinquants d'habitude, et qui avaient été amenés à commettre des délits sur la foi de l'existence d'une prétendue tolérance qui n'a jamais existé."

Devenir "l'homme en slip à la pelle"

Le 9 novembre 2015, Jean-Marc Dutouya devenait célèbre. A Audon, près de Tartas, Allain Bougrain-Dubourg et des militants de la LPO faisaient irruption à cinq mètres de sa propriété, pour détruire des pièges à oiseaux. Le fils du propriétaire et son oncle tentent d’abord de repousser les militants, avant que Jean-Marc Dutouya, qui était en train de faire sa toilette, ne sorte en slip, armé d’une pelle, pour leur prêter main forte. Le tout sous le feu des caméras de France Télévision. Cette image sera reprise partout dans le monde, et deviendra un mème, une parodie sur internet.

►►► LIRE AUSSI | À Dax, lors de son procès, l'homme à la pelle a gagné une autre image

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu