Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Mont-de-Marsan : les voitures des chauffards récidivistes seront désormais confisquées

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Face aux mauvais chiffres de la sécurité routière, le procureur de la République de Mont-de-Marsan a réuni la semaine dernière gendarmes et policiers. Tous sont en ordre de marche contre les chauffards récidivistes. Excès de vitesse, alcool, drogue, le véhicule sera immédiatement confisqué.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Jérémie FULLERINGER

Mont-de-Marsan, France

Le procureur de la République de Mont-de-Marsan, Olivier Janson, a réuni la semaine dernière l'Escadron départemental de Sécurité Routière, les policiers et les deux compagnies de gendarmerie de Parentis-en-Born et de Mont-de-Marsan. Objectif : mobiliser les troupes pour accélérer le traitement des délits routiers dans les Landes, les délits causés par des récidivistes. 

Dans le département, depuis le début de l'année, il y a eu 55 accidents, 13 tués et 51 blessés. Les deux causes principales sont toujours l'alcool et la vitesse, les gros excès de vitesse, qui dépassent la limite d'au moins 50km/h. 

Olivier Janson a donc décidé de s'appuyer sur la loi, qui prévoit la confiscation d'un véhicule. Une disposition peu appliquée en France, car il faut "anticiper, le faire au moment du contrôle" explique le procureur de la République. Des vérifications des antécédents seront donc faites systématiquement au moment des contrôles routiers. En cas de conduite en état d'ivresse, ou en ayant consommé de la drogue, "les conducteurs seront placés en garde à vue pour faire toutes les vérifications et prévoir une possible confiscation du véhicule"

Pus efficace que la prison avec sursis

L'objectif du procureur de la République est d'apporter une réponse pénale rapide, voire immédiate. Pour les conducteurs en grand excès de vitesse, il y aura du cas par cas. En revanche, aucune excuse pour les récidivistes sous l'emprise de l'alcool ou des stupéfiants : "Les récidivistes relèvent de deux catégories : des personnes avec des problèmes d'addictions, qui ont besoin d'être accompagnées, la justice continuera à les encadrer. Mais, il y a d'autres personnes, qui n'ont pas nécessairement un problème d'addiction, mais un problème avec la loi, qui méconnaissent le fait qu'en étant alcoolisé au volant ils sont une source de dangers colossale pour tous ceux qui sont sur la route. Pour ces personnes là, _une peine d'emprisonnement avec sursis au dessus de la tête, l'expérience montre que souvent ça ne marche pas_. Etre immédiatement sur un emprisonnement ferme ? Ce serait peut-être excessif. Par contre, leur saisir leur véhicule, ou l'immobiliser pendant de très très longs mois, est quelque chose, à mon avis, et l’expérience le montre, de marquant et pour ces personnes là, sans doute, au final, peut-être plus efficace."

En cas de confiscation ou d'immobilisation d'un véhicule, les frais de gardiennage sont à la charge du chauffard.