Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : encore des ballots de cocaïne sur les plages

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Les ballots de cocaïne arrivent toujours sur les côtes landaises. Depuis mi-octobre, le bilan s'établit désormais à 1,5 tonne.

De nouveaux ballots de cocaïne ont été découverts, le 28 janvier, sur les plages landaises.
De nouveaux ballots de cocaïne ont été découverts, le 28 janvier, sur les plages landaises. © Maxppp - Photo PQR

En quatre mois, 1.574 kilos de cocaïne ont été retrouvés sur la côte atlantique, entre les Landes et le Finistère. Les derniers paquets ont été retrouvés sur les plages landaises, le 28 janvier. Ces ballots sont de la taille d'une boîte à chaussures, entourés de cellophanes pour éviter qu'ils prennent l'eau.

Des trafiquants d'Amérique-du-Sud

On ne sait toujours pas, avec certitude, d'où vient cette cocaïne, mais le procureur de Rennes, en charge du dossier, évoque une piste privilégiée : celle de trafiquants d'Amérique du Sud (Colombie, Pérou, Bolivie) passés par l'Atlantique pour fournir le marché de la drogue, en Europe. 

Pour une quantité aussi importante, il y a deux hypothèses : peut-être un bateau qui a chaviré, ou plus probablement, un délestage volontaire, à cause d'une tempête ou d'une avarie.

Un produit très dangereux 

Une chose est certaine : cette cocaïne, pure à 83 %, est extrêmement dangereuse. Il ne faut surtout pas y toucher et prévenir au plus vite la police ou la gendarmerie. La détention de ce type de produit est passible de 10 ans de prison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu