Faits divers – Justice

Landes : elle se prostitue sur internet pour rembourser les dettes du couple

Par Nelly Assenat, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde et France Bleu lundi 26 septembre 2016 à 17:12

La Landaise proposait ses services en parlant de "massages" sur le site Vivastreet
La Landaise proposait ses services en parlant de "massages" sur le site Vivastreet © Maxppp - maxppp

Une Landaise choisit de se prostituer pour sortir sa famille de l'engrenage des crédits à la consommation. La jeune femme était jugée ce lundi au tribunal correctionnel de Dax (Landes) pour avoir vendu ses charmes pendant plus d'un an dans des hôtels près de la cité thermale.

Se prostituer pour rembourser ses dettes : c'est la mauvaise idée d'un couple près de Dax. La cyber-prostitution concerne 15 000 femmes en France. Il s'agit de réseaux la plupart du temps sauf pour 10% d'entre elles, comme cette jeune Landaise qui était jugée ce lundi au tribunal correctionnel de Dax.

Comme souvent, le procédé est le suivant : la jeune femme proposait des massages sur le site internet Vivastreet.

L'affaire aurait pu passer inaperçue si Kelly* s'était contentée de quelques clients. Mais la jeune femme revenait très souvent sur le site : les enquêteurs ont recensé jusqu'à 20 clients par mois dans cinq hôtels autour de Dax. Elle a ainsi gagné 48 000 euros en un an. Chaque mois elle épargnait 1600 euros sur un compte bancaire. le couple s'est aussi payé une voiture de la marque Dodge à 25 000 euros. A ce rythme là, l'accusation n'hésite plus à parler de blanchiment.

48 000 euros par an de revenus non déclarés

Pour la défense de la jeune femme "ça n'est pas de gaieté de coeur qu'on se prostitue". Et d'expliquer que la jeune serveuse a commencé quand son mari était au chômage et que le couple s'est trouvé pris à la gorge avec 1000 euros par mois de crédits à la consommation à rembourser.

Il fallait rembourser les 1000 euros par mois de crédit à la consommation

Depuis mai 2015 cette maman de deux enfants est inscrite au registre du commerce et elle exerce légalement. Désormais ses revenus issus de la prostitution sont déclarés et ce sont ses dizaines de clients qui risquent d'être poursuivis

Le mari routier était absent du procès de son épouse ce lundi 26 septembre au tribunal correctionnel de Dax.

La jeune femme est condamnée à 2000 euros d'amende, tout comme son époux. Le mari est aussi sanctionné par trois mois de prison avec sursis pour proxénétisme.

*nom d'emprunt

Partager sur :