Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : en prison pour avoir menacé de mort un chauffeur de bus qui lui demandait de porter son masque

-
Par , France Bleu Gascogne

Un trentenaire de Monfort-en-Chalosse a été condamné à 10 mois de prison ferme par le tribunal correctionnel de Dax. Ce lundi, ivre, il avait insulté et menacé de mort un chauffeur de bus qui lui demandait de payer son trajet et de porter le masque.

La salle d'audience du tribunal correctionnel de Dax
La salle d'audience du tribunal correctionnel de Dax © Radio France - Paul Ferrier

"Je vais te faire la même chose qu'à ton collègue de Bayonne". C'est un habitant de Montfort-en-Chalosse, de 32 ans, à l'allure plutôt frêle, qui s'est présenté menotté à la barre du tribunal de Dax ce jeudi dans le cadre d'une comparution immédiate. "Une affaire qui ne fait sourire personne par les temps qui courent", commente le président du tribunal pendant l'exposé des faits. 

"Ça fait peur" 

Sur le banc de la partie civile, il y a la victime. Jean-François, chauffeur de bus de la régie des transport landais. Ce lundi, le jeune homme monte dans le bus à Montfort-en-Chalosse. Il est ivre. Il est pris d'un accès de colère quand le chauffeur lui demande de payer son ticket et de porter le masque. Steve, c'est son prénom, est un ex toxicomane qui a sur son casier judiciaire 14 condamnations. Ce lundi, il est porteur d'un couteau. Il ne le sortira pas, mais c'est ce qui, rétrospectivement, faire dire au chauffeur que cela aurait pu très mal finir. 

Alors que le chauffeur lui demande à plusieurs reprise de porter le masque et de payer son trajet, Steve va dire au chauffeur, en plus des insultes et des crachats : "Je vais te faire la même chose qu'à ton collègue de Bayonne". Une référence au drame du début du mois de juillet à Bayonne où un chauffeur de la ville est mort sous les coups de jeunes qui avaient refusé de porter ce masque

"Je ne pensais pas un mot de ce que j'ai dit"

"Je suis sincèrement désolé, je ne pensais pas un mot de ce que j'ai dit", va expliquer le jeune homme. Il a du mal à retenir ses larmes quand son avocate raconte qu'il a récemment perdu trois de ses proches, dont sa grand mère, victime du Covid-19.  L'avocate, pour défendre son client, va aussi lire au tribunal une lettre écrite par son client la veille. Une lettre d'excuse qu'elle a remise à la victime. "Ce n'est pas la lettre qui va permettre à mon client de mieux dormir", répondra l'avocat du chauffeur. Ce dernier est "traumatisé" par l'incident. Il est en arrêt de travail pour deux semaines, prend un traitement contre ses angoisses et consulte. "Ça fait peur", explique le chauffeur, qui ne se voit pas reprendre le volant de son bus tout de suite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess