Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : il conduit sans permis, et se fait flasher deux fois pour excès de vitesse dans la même soirée

-
Par , France Bleu Gascogne

Un homme de 46 ans a multiplié les infractions au volant le 5 septembre dernier. Il roulait sans assurance, sans permis, sous l'emprise de stupéfiant, et s'est fait flashé deux fois dans la même soirée.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Radio France - Emmanuel Bouin

Le 5 septembre dernier, cet homme de 46 ans a donc multiplié les infractions. Il se fait d'abord flasher peu après 17h sur la commune de Liposthey. 122km/h retenus au lieu des 80km/h autorisés. L'homme est positif au cannabis, il roule sans assurance et surtout sans permis : ce dernier a été suspendu en mai 2019. Les gendarmes immobilisent le véhicule, une Citroën C4, verbalisent le conducteur. L'affaire semble pliée. Mais quand les gendarmes repassent sur les lieux deux heures plus tard, la voiture a disparu !

Flashé une deuxième fois

Et surprise ! Le même véhicule est flashé vers 20h, cette fois dans le sud du département, à Herm. Il roule cette fois à 103km/h au lieu de 80. Les gendarmes tentent de l'intercepter, mais le chauffard refuse de s’arrêter, il prend la fuite. Les forces de l'ordre font rapidement le lien avec l'homme interpellé par leurs collègues de Liposthey trois heures plus tôt. Ils le prennent en chasse, mais la conduite du chauffard est trop dangereuse. Les gendarmes abandonnent la course-poursuite.  Ils ont sa plaque d'immatriculation, son identité :  ils prennent la décision de le convoquer plus tard. 

Il sera jugé jeudi

Mais il faudra plus de trois semaines, et les menaces des forces de l'ordre, pour qu'il accepte enfin de répondre à la  convocation. Il s'est finalement présenté ce mardi à la gendarmerie où il a immédiatement été placé en garde à vue. Le chauffard a été déféré au parquet puis présenté mardi soir au Juge des Libertés et de la Détention.
Il sera jugé jeudi en comparution immédiate devant le tribunal correctionnel de Dax.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess