Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : il tente de tromper les gendarmes à la sortie d'une rave party sauvage

-
Par , France Bleu Gascogne

Un Lot-et-Garonnais a été incarcéré à Mont-de-Marsan ce mardi. Il participait à une rave party sauvage à Retjons, dans les Landes, ce week-end et a été contrôlé par les gendarmes dimanche. Il a reconnu être au volant d'une voiture alors qu'il avait bu et consommé des stupéfiants.

Comme à chaque fois pour ce genre de rassemblement, il y a avait des contrôles de gendarmerie
Comme à chaque fois pour ce genre de rassemblement, il y a avait des contrôles de gendarmerie © Maxppp - CINDY BELHOMME

Retjons, France

Comme c'est le cas pour  à chaque fois pour ce type de rassemblement, les gendarmes des Landes avaient installé plusieurs points de contrôle à Retjons, dans le nord des Landes, ce week-end, où se déroulait une rave party sauvage. Dimanche ils ont vu arriver vers eux une voiture, qui s'est arrêtée à 200 mètres. 

Les gendarmes, d'abord intrigués, s'approchent du véhicule. Ils trouvent un homme allongé sur la banquette arrière. Ce même homme, ils l'ont vu quelques minutes plus tôt au volant de cette même voiture. Mais, personne n'est sorti. Il aurait rampé entre les sièges.

Aux gendarmes, il tente d'expliquer que ce n'était pas lui en train de conduire, sauf qu'aucune porte n'est ouverte. Visiblement alcoolisé et sous stupéfiants, les gendarmes décident de l'arrêter. C'est après sa seconde nuit en garde à vue, que l'homme  reconnait les faits. Il a été présenté ce mardi matin au parquet de Mont-de-Marsan, qui a eu recours à une  comparution sur reconnaissance préalable de culpabilité (CRPC). 

L'homme est condamné à 3 mois de prison ferme. Mais, il était déjà sous le coup d'un sursis avec mise à l'épreuve de 3 mois pour des faits similaires. Sursis qui a donc été révoqué. Le Lot-et-Garonnais est incarcéré pour une durée de 6 mois. Son permis de conduire a également été annulé pour 10 mois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu