Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers - Justice

Landes : le patron des établissements Dupérier effondré après l'incendie de sa conserverie

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Gascogne

Les établissements Dupérier à Souprosse ont été victimes d'un incendie ce lundi 18 novembre à la mi-journée. L'entreprise landaise est spécialisée dans les conserves de foie gras et de canard en général. A un mois de Noël, le feu a ravagé toute la partie conserverie et une bonne partie des stocks.

A Souprosse, la conserverie des établissements Dupérier détruite dans un incendie
A Souprosse, la conserverie des établissements Dupérier détruite dans un incendie © Radio France - Justine Hagard

Souprosse, France

Une épaisse fumée noire visible à des dizaines de mètres à la ronde. Un incendie s'est déclaré à la mi-journée au sein des établissements Dupérier à Souprosse, en Chalosse, près de Mugron. Les dégâts sont  importants. Le feu a embrasé 1.500 m²de surface dans la partie conserverie. Les salariés sur place ont été évacués. Il n'y a pas de victimes.

23 pompiers de Souprosse, Mugron, Tartas, Mont-de-Marsan et Dax ont été mobilisés. L'incendie a été éteint après 18h. Des pompiers devaient rester ce lundi soir sur place pour de la surveillance.

On ignore pour l'instant l'origine de l'incendie. Dans ce bâtiment construit en 1993, se trouve un atelier de découpe et un atelier de conserverie. C'est dernière cette partie qui a été entièrement touchée. Seul le local technique et les bureaux sont épargnés. Une bonne partie du stock pour les Fêtes de fin d'année est détruite, les machines aussi. Une vingtaine de salariés sont au chômage technique. 

42 ans de boulot et puis on n'a plus rien 

Tout a brûlé, fondu explique Robert Dupérier qui ne peut que constater les dégâts. Le patron fondateur en larmes devant un tel spectacle : "Il ne reste plus rien. Plus de toit, plus de charpente, plus de frigos, plus d'auto-cave. On a pu sauver en partie la découpe, mais la conserverie, il ne reste plus rien. 42 ans de boulot et puis on n'a plus rien..."

A l'approche de Noël, Robert Dupérier explique que des stocks, des palettes prêtes à être expédiées, sont partis en fumée. 

Après deux crises aviaires et les gilets jaunes...

"Cette année, on pensait être tranquille. Deux ans de grippe aviaire, une année les gilets jaunes et cette année, voilà... La saison partait bien et l'atelier n'y est plus", poursuit Robert Dupérier, des sanglots dans la voix. 

Les établissements ne sont pas morts

En revanche, l'atelier découpe n'a pas été touché et il fonctionne. Il est toujours possible d'acheter des produits frais à la boutique de Souprosse, où du stock de conserves avait été entreposé. 

Encore sous le choc, Robert Dupérier qui ne veut pas se laisser abattre et conclut : "Les établissements ne sont pas morts, ils sont à terre, mais ils ne sont pas morts"

L'incendie de la conserverie des Etablissements Dupérier à Souprosse, visible de plusieurs kilomètres - Aucun(e)
L'incendie de la conserverie des Etablissements Dupérier à Souprosse, visible de plusieurs kilomètres - Jérémy Abauzit
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu