Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : jet d'acide sur des secouristes de la protection civile pendant les fêtes d'Ygos

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Des secouristes de la protection civile ont été victimes de deux agressions le week-end dernier dont l'une à l'acide à Ygos-Saint-Saturnin. Le président de la protection civile des Landes, scandalisé, menace de retirer ses bénévoles à l'avenir si leur sécurité n'est plus assurée.

Des bénévoles de la protection civile ont été agressés dans les Landes
Des bénévoles de la protection civile ont été agressés dans les Landes © Maxppp - Alexandre MARCHI

Ygos-Saint-Saturnin, France

Des bénévoles de la protection civile ont été victimes de deux agressions le week-end dernier dans les Landes. L'une à Saint-Sever, samedi soir : un secouriste de la protection civile a été violenté par un festayre qu'il venait de soigner et a été blessé au doigt.  La veille, vendredi soir, à Ygos-Saint-Saturnin, quatre bénévoles de la protection civile ont été visés par de l'acide, jeté par un ou des inconnus. Aucun des secouristes n'a été touché, mais l'un a été légèrement blessé par des vapeurs d'acide. Le ou les agresseurs n'ont pas été interpellés.

La substance jetée n'a pas été analysée en laboratoire, mais les secouristes présents sur place et les gendarmes en ont conclu, à l'odeur, qu'il s'agissait d'acide chlorhydrique, selon Gilles Sarran, le président de l'association de la protection civile des Landes. Il dit sa totale incompréhension face à une telle attaque. "Ils étaient quatre bénévoles en dehors de la fête, ils ont reçu les bouteilles d'acide au ras de l'ambulance. C'était bien eux qui étaient visés puisque c'étaient les seuls à cet endroit à ce moment-là" décrit-il. "Quand on rentre à la protection civile, c'est parce qu'on veut donner de son temps et de sa personne pour sauver les autres. Et se faire violenter ce n'est pas du tout ce qu'on est venu rechercher."

Quelle protection pour les secouristes ? 

Face à de telles attaques Gilles Sarran a porté plainte et demande à la préfecture des Landes de prendre des mesures, sans quoi la protection civile ne pourra plus intervenir lors de fêtes de village ou lors de ferias : "Si jamais on devait avoir d'autres victimes, je retirerai aussitôt le dispositif. Et les fêtes ne pourront plus continuer. Je dois protéger mes équipes, et protéger mes secouristes. Il n'est pas question que j'accepte qu'ils soient agressés."