Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : l'Etat fait évacuer un terrain où un habitant de la commune du Frêche amassait de la ferraille

mercredi 16 mai 2018 à 19:43 Par Maëlle Robert, France Bleu Gascogne

C'est un soulagement dans la commune du Frêche : depuis plusieurs années, un habitant accumulait sur son terrain les épaves de voitures pour les revendre, en toute illégalité. Plus d'un an et demi après la décision du tribunal, la préfecture a fait évacuer le terrain.

Cet habitant de la commune du Frêche avait déjà été condamné en septembre 2016 à remettre le terrain en état, sans résultat.
Cet habitant de la commune du Frêche avait déjà été condamné en septembre 2016 à remettre le terrain en état, sans résultat. © Radio France - Maëlle Robert

Landes, France

Elle est soulagée. Cela faisait plusieurs années que la maire de la commune du Frêche (à une vingtaine de kilomètres à l'est de Mont-de-Marsan, non loin du Gers), Maryvonne Florence, se battait pour débarrasser un terrain de tas de ferraille qu'un habitant accumulait, des épaves de voiture qu'il recyclait et revendait. Une activité illégale puisque le terrain était uniquement destiné aux activités agricoles.

Et plus d'un an et demi après que l'affaire a été portée devant la justice, la préfecture a fini par faire évacuer ce terrain ce mardi.

En effet, l'homme avait déjà été condamné en septembre 2016 par le tribunal de Mont-de-Marsan à cesser son activité de ferrailleur et à nettoyer son terrain dans un délai d'un mois, sous peine de se voir infliger une amende de 300 euros par jour de retard.

"Je ne voyais pas comment m'en sortir"

Mais ni cette menace financière, ni les multiples mises en demeure n'ont fait bouger cet habitant. L'amende s'élève à plus de 100.000 euros aujourd'hui, et l'homme ne semblait pas prêt à changer de conduite.

Alerté par la maire, l'Etat a donc décidé d'intervenir pour faire respecter le droit. La préfecture a mandaté une entreprise de déchetterie pour vider le terrain de la ferraille.

La maire du Frêche est donc ravie : "ça ne pouvait pas rester comme ça. Je ne voyais pas comment m'en sortir, dans une petite commune comme la nôtre, nous n'avons pas les moyens de faire évacuer un terrain comme celui-là, je me trouvais démunie", confie-t-elle. Régulièrement, l'édile était interpellée par les habitants, les voisins ou les chasseurs, qui se plaignaient de la pollution générée par ces épaves de voiture. Pollution des sols et du ruisseau en contrebas du terrain.

C'est qu'il y avait du travail : la ferraille qui se trouvait sur ce terrain a rempli neuf camions-benne/