Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : la justice donne raison au conducteur ivre tombé d'un pont de l'A63

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Le tribunal administratif de Pau a condamné ce mardi les Autoroutes du Sud de la France à verser 57.084 euros au jeune conducteur qui avait chuté du haut d'un pont à Saint-Geours-de-Maremne (Landes) en 2010. L'absence des filets de sécurité a été retenue par la justice.

Il a chuté de cinq mètres de haut (image d'illustration)
Il a chuté de cinq mètres de haut (image d'illustration) © Maxppp - Maxppp

Saint-Geours-de-Maremne, France

Il était ivre, il roulait à contresens sur l'autoroute, mais la justice a quand même donné raison à ce jeune conducteur lot-et-garonnais qui avait chuté du haut d'un pont de l'A63 à Saint-Geours-de-Maremne (Landes) en 2010.

Les ASF devront verser plus de 98 000 euros

Le tribunal administraif de Pau a condamné ce mardi les Autoroutes du Sud de la France (ASF) à verser 57.084 euros au conducteur âgé de 20 ans. Les ASF sont aussi condamnées par le tribunal à payer 36 588 euros à la Caisse d’assurance maladie (CPAM) du Lot-et-Garonne, 3.393 euros à la mutuelle du jeune homme et 1.000 euros à la victime au titre des frais de justice.

Pour la justice, le concessionnaire de l'A63 est responsable de la chute du garçon depuis un pont à cinq mètres de hauteur.

Ivre, il roulait à contresens

Moins de deux heures avant cette chute, ce jeune conducteur avait provoqué un accident en roulant à contresens sur l'autoroute pendant près de trois kilomètres. Il avait laissé sa voiture en plan avant de marcher pendant plus de deux kilomètres équipé d'un gilet fluorescent. C'est à ce moment-là qu'il s'est retrouvé en haut du pont et qu'il a chuté en se blessant gravement. Le garçon avait encore un gramme d'alcool par litre de sang au moment de l'intervention des secours.

Pour la défense des ASF, l'état d'ébriété du jeune homme est responsable de sa chute alors que l'avocate du conducteur affirme que c'est l'absence des filets de sécurité, retirés à ce moment-là, qui ont provoqué l'accident.

L'absence des filets de sécurité pointée du doigt

Lors de l'audience devant le tribunal administratif le rapporteur public avait pointé l'alcoolémie du conducteur pour expliquer sa lourde chute et avait dédouané le gestionnaire de l'A63. Les juges en ont décidé autrement même s'ils accordent au jeune homme des sommes moins importantes que ce qu'il avait réclamé (plus de 265 000 euros).

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu