Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : le militaire blessé dans l'accident d'hélicoptère à Biscarrosse est décédé

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde

Grièvement blessé après avoir chuté d'un hélicoptère le 29 avril sur un centre d'essais de Biscarrosse, ce militaire de la base de Cazaux en Gironde, est décédé ce jeudi 30 avril au matin. Il est la deuxième victime de cet accident, après un premier militaire mort hier.

Image d'illustration
Image d'illustration - Armée de l'Air

L'accident d'hélicoptère survenu ce mercredi 29 avril dans les Landes aura fait deux victimes : lors d'un exercice d'hélitreuillage sur le centre d'essai de lancements de missiles de Biscarrosse, deux militaires ont chuté de plusieurs dizaines de mètres. Le premier est décédé sur le coup, et le deuxième, gravement blessé et pris en charge en urgence absolue par les secours, est mort ce jeudi 30 avril au matin.

La Ministre des Armées, Florence Parly, exprime dans un communiqué publié sur Twitter sa "profonde émotion" et présente ses condoléances à la famille et aux proches de ce deuxième militaire décédé, tout en précisant que les "circonstances de cet accident restent à établir".

L'accident est survenu lors d'un entraînement pour une mission permanente de sauvetage "Search and Rescue", effectuée avec un hélicoptère Caracal : un exercice où les sauveteurs sont hélitreuillés, c'est-à-dire transportés par hélicoptère à l'aide d'un câble. Les deux hommes, lors de cet exercice, ont chuté au sol.

Le deuxième militaire, qui n'a pas survécu à ses blessures, était un infirmier en soins généraux de la 186ème antenne médicale de Cazaux, en Gironde. Depuis mars 2020, il était impliqué dans la gestion de la crise du coronavirus en tant que membre des équipes d'évacuation médicale de patients infectés, notamment à Villacoublay, dans le cadre de l'opération Résilience. Il allait avoir 25 ans. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess