Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : le principal du collège Lubet-Barbon de Saint-Pierre-du-Mont jugé le 5 juillet pour voyeurisme

-
Par , France Bleu Gascogne

Le principal du collège Lubet-Barbon à Saint-Pierre-du-Mont vient d'être suspendu de ses fonctions à titre conservatoire par le ministère de l'Éducation Nationale. Cet homme de 61 ans sera jugé le 5 juillet prochain pour voyeurisme. Deux membres du personnel du collège ont porté plainte contre lui.

Le principal du collège Lubert-Barbon, poursuivi pour voyeurisme, a été suspendu de ses fonctions à titre conservatoire par le Ministère de l'Education Nationale
Le principal du collège Lubert-Barbon, poursuivi pour voyeurisme, a été suspendu de ses fonctions à titre conservatoire par le Ministère de l'Education Nationale - Google Maps

Saint-Pierre-du-Mont, France

L'inspecteur d'académie des Landes a installé ce mardi un nouveau chef d'établissement au collège Lubet-Barbon à Saint-Pierre-du-Mont. Il va occuper provisoirement la fonction jusqu'à la fin de l'année scolaire. 

Le principal du collège, en poste depuis 2014, vient d'être suspendu de ses fonctions à titre conservatoire par le ministère de l'Education nationale en attendant d'être jugé, le 5 juillet prochain, par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan pour voyeurisme. Il risque un an de prison et 15 000€ d'amende.

Surpris en flagrant délit par une enseignante

Cet homme de 61 ans affichait jusqu'ici une carrière impeccable selon son avocat, principal de collège depuis 13 ans, pas une fausse note,  jusqu'à mercredi dernier. Il est en salle des profs, il se penche pour filmer les dessous d'une enseignante d'une trentaine d'années qui le surprend en flagrant délit, et part directement porter plainte au commissariat. 

Le principal du collège saint-pierrois est interpellé dans l'heure qui suit et en fouillant dans son téléphone portable, les enquêteurs découvrent les photos intimes d'une deuxième victime, une surveillante, qui a aussi porté plainte. 

Pendant sa garde à vue, le sexagénaire, qui vit dans les Pyrénées Atlantiques, n'a pas pu expliquer son comportement. Cet homme marié, père de famille, au casier judiciaire vierge, a été examiné par un psychiatre, le parquet a demandé un complément d'expertise. 

Son avocat parle d'un comportement assez incompréhensible, mais assure qu'aucune collégienne n'a été victime de son client, qui regrette ce qui s'est passé. L'inspection d'académie insiste sur la dérive d'un homme et dément tout dysfonctionnement au collège Lubet-Barbon.