Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : le troisième cinéma de Mont-de-Marsan ne coûtera pas plus cher à son entrepreneur

mardi 29 décembre 2015 à 16:44 Par Claire Flochel, France Bleu Gascogne

Plus de bâton dans les roues pour le nouveau multiplexe de Mont-de-Marsan. Le tribunal administratif de Pau a rejeté ce mardi le recours contre la subvention d'1,5 million d'euros accordée par le conseil municipal. Le cinéma verra donc le jour en centre-ville d'ici la fin de l'année prochaine.

Un troisième cinéma bientôt à Mont-de-Marsan
Un troisième cinéma bientôt à Mont-de-Marsan © Radio France

Mont-de-Marsan, France

Sans surprise, le tribunal administratif de Pau a suivi ce mardi l'avis du rapporteur public, qui proposait de rejeter les requêtes des trois plaignants :  Michel Romanello, le patron des cinémas "Le Royal" et "Les Toiles du Moun", le collectif des contribuables "Un Marsan Autrement" et Céline Piot, conseillère municipale Front de Gauche. 

Les trois requêtes avaient été déposées contre la subvention votée il y a un an, en décembre 2014, par le conseil municipal de Mont-de-Marsan. Une aide d'1,5 million d'euros pour ce projet privé de multiplexe rue de la République, à côté des arènes montoises, estimé à 9 millions d'euros.

Le chantier a déjà démarré et il va continuer - Roland Pfister, le patron du nouveau cinéma

Roland Pfister, le patron de ce nouveau cinéma s'est dit très satisfait : "Cette décision conforte ce que l'on savait déjà, qu'il n'y a aucun problème. Le chantier a déjà démarré et il va continuer". De son côté, Michel Romanello, qui estime que cette subvention est illégale, a d'ores et déjà annoncé qu'il allait faire appel. 

►►► À LIRE AUSSI | Le troisième cinéma de l'agglomération de Mont-de-Marsan "ouvrira quoi qu'il arrive"