Faits divers – Justice

Landes : les chasseurs d'ortolans condamnés à 1000 euros d'amende avec retrait du permis de chasse

Par Olivier Uguen, France Bleu Gascogne et France Bleu jeudi 1 décembre 2016 à 17:27

Piégeage d'ortolans dans les Landes (illustration)
Piégeage d'ortolans dans les Landes (illustration) © Maxppp -

Les 11 Landais poursuivis pour avoir chassé ortolans et pinsons à la matole ont été reconnus ce jeudi coupables de braconnage par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan. Ils doivent payer 1.000 euros d'amende dont 300 à 650 avec sursis, avec retrait du permis de chasse de 3 à 6 mois.

Ils sont coupables ! Les 11 chasseurs à la matole, jugés il y a 15 jours devant le tribunal correctionnel de Mont de Marsan, étaient poursuivis pour braconnage. A l'été et l'automne 2015, ces retraités landais de 60 à 83 ans avaient été surpris en train de chasser des ortolans, espèce protégée.

Le délibéré a été rendu ce jeudi après midi. Le tribunal suit les réquisitions du parquet et condamnent les 11 hommes à 1000 euros d'amende dont 300 à 650 euros avec sursis, retrait du permis de chasse de 3 à 6 mois. Les chasseurs sont également contraints à verser chacun 400 à 500 euros de dommages et intérêts à la Ligue de protection des oiseaux qui s'était portée partie civile.

Étonnement parmi les chasseurs

La défense avait bien sûr plaidé la relaxe au nom d'une pratique ancestrale, tolérée, consentie mais non écrite. Ils pouvaient selon eux chasser l'oiseau sur une période bien définie et en utilisant 30 matoles maximum et cinq appelants. A l'audience, les 11 chasseurs avaient plaidé leur bonne foi. "Manifestement, ces chasseurs sont des bouc-émissaires d'une tolérance connue et appliquée par les services publics (...)", a expliqué Me Dutin, leur avocat.

Me Dutin, l'avocat des 11 chasseurs, au micro de Stéphanie Hildenbrandt

La LPO de son côté se félicite : "la loi triomphe enfin". "La loi n'a pas été appliquée pendant des années dans les Landes, elle l'est de nouveau et il faut s'en réjouir", estime Me Ruffié, avocat de la LPO.

Me Ruffié (LPO) au micro de Stéphanie Hildenbrandt

Vers un nouveau procès

On s'achemine vers un nouveau procès. Dès l'énoncé du jugement, les chasseurs ont exprimé leur volonté de faire appel. "Nous sommes entrés en résistance" a ainsi déclaré l'un d'eux à la sortie du tribunal.

Partager sur :