Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : un homme soupçonné de violences et viol sur sa compagne à Tartas

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Une enquête a été ouverte à Mont-de-Marsan pour faire la lumière sur une affaire de violences et de viol à Tartas dans les Landes. Ce mercredi 25 mars, un homme a été mis en garde à vue après un dépôt de plainte de sa conjointe, puis placé en détention provisoire par le Parquet.

Image d'illustration
Image d'illustration © Maxppp - Stéphanie Para

Un homme est soupçonné de violences sexuelles sur sa compagne à Tartas. Elle a porté plainte ce mercredi 25 mars, et son conjoint a été mis en garde à vue puis placé en détention provisoire ce vendredi 28 mars par le parquet de Mont-de-Marsan.

Une vidéo au cœur du dossier

La victime dénonce un viol, avec pour preuve une vidéo prise au moment des faits. Sur les images, on ne distingue aucune scène de violence claire, et pour cause : la vidéo a été tournée dans une autre pièce, par un troisième membre de la famille. Ce ne sont pas les images qui importent sur le document, mais plutôt le son. Selon le parquet de Mont-de-Marsan, ce qu'on entend dans la vidéo semble indiquer qu'il y a pu y avoir violences et viol. 

L'affaire saisie et traitée malgré le confinement

Une enquête a très vite été ouverte par le parquet pour faire la lumière sur les circonstances de ces violences, et ce, malgré les mesures de confinement. En effet, les audiences sont à l'arrêt en raison de l'urgence sanitaire, mais l'activité judiciaire continue. Les violences conjugales et intra-familiales en particulier sont traitées comme en temps normal, car elles sont considérées comme urgentes par la justice. Avec le confinement, ces violences peuvent être favorisées, accentuées ou invisibilisées, et pour cela que la justice s'attache à les traiter normalement. 

C'est le parquet de Dax qui s'est d'abord saisi de l'affaire, avant de la transférer à Mont-de-Marsan face à la gravité des faits. Le parquet montois est chargé de toutes les affaires criminelles du territoire, même si celles-ci ont lieu dans d'autres secteurs des Landes.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu