Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : un baigneur secouru par les nageurs-sauveteurs et l'hélicoptère de la gendarmerie

-
Par , France Bleu Gascogne

Un drame évité de justesse sur la plage de Vielle-Saint-Girons (Landes). Un homme qui se baignait en dehors des horaires autorisés, a été percuté par une vague de bord. Par chance, les sauveteurs étaient encore là et on pu le secourir avec l'aide de la section aérienne de la Gendarmerie de Mérignac.

La rapidité des secours a été primordiale dans cette intervention.
La rapidité des secours a été primordiale dans cette intervention. © Maxppp - Pierre-Antoine Fournil

Il est vingt heures passé ce dimanche 26 juillet, quand un homme entre dans l'eau pour se baigner. À cette heure-ci, la plage de la Lette Blanche à Vielle-Saint-Girons n'est plus surveillée. Cela fait une heure que les sauveteurs ont fini leur journée. 

Malgré tout, les cinq membres du poste de surveillance sont toujours-là. Ils rangent le matériel et débriefent leur week-end. L'équipe est sur le point de partir... sur le point seulement, et heureusement ! 

Une intervention rapide 

Car très vite, l'homme est en difficulté, malmené par l'océan. Toute la journée, le drapeau était jaune à Vielle-Saint-Girons. Dans ces conditions, le littoral ne pardonne pas. L'homme, seul, est pris violemment par une vague de bord. Des témoins présents sur la plage à ce moment-là donnent l'alerte. Les sauveteurs, encore au poste, déboulent et viennent en aide à la victime. 

Sans cette présence, l'issue aurait pu être différente. Pour Jean-Philippe Savy, chef du poste de secours de Vielle-Saint-Girons, les gens n'ont pas forcément conscience du danger. "Les accidents arrivent souvent après les horaires de surveillance car les gens n'ont pas la connaissance du milieu et se font prendre par ces spécificités littorales."

Dans ce genre d'intervention, la rapidité est primordiale. Plus les nageurs-sauveteurs agissent vite, plus les renforts peuvent s'organiser. Ce fut le cas dimanche soir. En quelques minutes, l'hélicoptère de la section aérienne de la Gendarmerie de Mérignac se pose. À son bord, un infirmier et un médecin. 

L'homme est alors perfusé puis sanglé sur une civière, couverture de survie sur le corps. Après avoir été immobilisé, il est héliporté vers les urgences de Bordeaux. 

Pour afficher ce contenu Facebook, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

"Les gens n'ont pas conscience du danger" 

Chaque été, ces mésaventures arrivent. Sur le littoral Landais, les conditions sont parfois sévères, avec un risque de vague de bord (shorebreak) et de courant d'arrachement. 

Alors, pour Jean-Philippe Savy, il est important de rappeler le bon comportement à adopter. "Il faut se baigner pendant les heures de surveillance (en l’occurrence 11h-19h) entre les deux drapeaux. Nous on place la zone de bain justement en fonction où la vague de bord est la moins énergétique." Des contraintes à respecter quelque soit votre niveau en natation... 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess