Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : un chasseur condamné pour avoir tiré sur son fils lors d'une battue

mardi 3 juillet 2018 à 17:56 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne

Le tribunal correctionnel de Mont de Marsan a condamné un chasseur a six mois de prison avec sursis ce mardi. Ce sexagénaire a tiré accidentellement sur son fils lors d'une battue en février 2017 à Urgons, près de Geaune. Le Landais n'a pas respecté toutes les règles de sécurité.

Le tribunal correctionnel de Mont de Marsan estime que le sexagénaire landais n'a pas respecté la règle des 30 degrés bien connue des chasseurs
Le tribunal correctionnel de Mont de Marsan estime que le sexagénaire landais n'a pas respecté la règle des 30 degrés bien connue des chasseurs © Maxppp - Maxppp

Urgons, France

L'accident de chasse s'est déroulé en toute fin de battue, le 9 février 2017 à Urgons, près de Geaune dans les Landes. Un homme âgé de 64 ans, originaire de Bats, tire sur son fils, Romain, en voulant tuer un chevreuil. Le jeune homme, âgé de 19 ans, reçoit 19 plombs au visage, il va finalement perdre l'usage de son oeil droit. 

Le tribunal correctionnel de Mont de Marsan condamne donc ce chasseur à six mois de prison avec sursis. Son permis lui est retiré et il a interdiction de le repasser pendant cinq ans. Il n'a plus le droit de porter d'armes autorisées non plus. Le fusil semi-automatique avec lequel il a accidentellement tiré sur son fils lui est supprimé.

Le chasseur du Tursan l'a reconnu face aux gendarmes : il a rompu une règle d'or dans le milieu des chasseurs : pour tirer en toute sécurité, il faut respecter un angle de trente degrés avec ses voisins. 

Son fils Romain, écarteur à la ganaderia l'Armagnacaise, a finalement porté plainte, meurtri par l'attitude de son père après l'accident de chasse. Son avocat, Thomas Gachie, raconte que le retraité ne vient pas immédiatement au secours de son fils.  Il n'appelle pas les pompiers.

Un témoin a expliqué aux gendarmes qu'après l'accident, Romain se dirige seul, visage en sang, vers la voiture alors que son père se préoccupe toujours de l'état du chevreuil à terre. Il conduira ensuite son fils chez sa grand mère pour le soigner avant de se rendre compte de la gravité de la situation.

Romain a finalement porté plainte contre son père car il a été meurtri par son attitude après les faits raconte son avocat Thomas Gachie

Le jeune landais, âgé aujourd'hui de 20 ans, a subi six jours d'hospitalisation, deux interventions chirurgicales. Il était dans un état critique lors de son arrivée aux Urgences de l'hôpital Layné à Mont de Marsan et avant son transfert au CHU de Bordeaux.

"Je souhaiterais qu'on rende son oeil à mon fils"

Le père du jeune écarteur, qui paraissait au début du procès ne pas réaliser la gravité de l'accident, fond finalement en larmes sous le poids de sa culpabilité. Pour preuve, ses dernières paroles : "je souhaiterais qu'on rende son oeil à mon fils". Malgré son handicap, le jeune landais a renfilé son boléro d'écarteur, même s'il ne concourt plus en formelle, la catégorie la plus élevée de la course landaise. 

La procureure de la République avait requis une peine de huit mois de prison avec sursis, le retrait du permis de chasse avec interdiction de le repasser pendant cinq ans. Elodie Goyard avait aussi requis la confiscation du fusil semi-automatique utilisée le jour de l'accident et des autres armes du sexagénaire ainsi qu'une amende de 300€.