Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : un colosse de 150 kilos jugé pour insultes et menaces envers des gendarmes à Biscarrosse

-
Par , France Bleu Gascogne

Un homme est jugé ce mardi en comparution immédiate à Mont-de-Marsan. Déjà bien connu de la justice, il a été arrêté pour outrages, menaces et violences envers des gendarmes à Biscarrosse. Il a fallu plusieurs personnes pour maîtriser ce colosse de 150 kilos.

Le Palais de Justice de Mont-de-Marsan
Le Palais de Justice de Mont-de-Marsan © Radio France - Paul Ferrier

Biscarrosse, France

Il insulte et tente de frapper un gendarme... Les faits se sont répétés plusieurs fois la semaine dernière à Biscarrosse. Un homme doit être jugé ce mardi en comparution immédiate à Mont-de-Marsan pour outrages, menaces et violences. Il a été arrêté vendredi, non sans mal. 

Ce colosse de plus de 150 kilos, selon le parquet de Mont-de-Marsan, est un tatoueur d'origine polynésienne. Bien connu à Biscarrosse, il fait actuellement l'objet d'une enquête. Plusieurs de ses affaires ont même été saisies par la justice, notamment des motos. Ce qu'il n'a pas du tout apprécié. 

Insultes, crachats, etc

Pour lui, ce sont les gendarmes qui sont responsables. Du coup, quand il les a croisé la semaine dernière, l'homme s'en est pris à eux.  Jeudi d'abord, il est très violent : il casse le rétroviseur d'une voiture de gendarmerie, avant d'insulter et de cracher sur un agent. Mais pas facile de l'arrêter. Le lendemain, il revient à la charge mais cette fois, il va à la gendarmerie et la situation dégénère. Les insultes pleuvent, mais surtout, il essaye de frapper un agent. 

Vu son gabarit et sa virulence, il faut plusieurs personnes pour le maîtriser. Il a été placé en détention provisoire et doit être jugé en comparution immédiate ce mardi.