Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : un couple condamné par la justice pour abandon d'animaux

-
Par , France Bleu Gascogne

Deux mois de prison avec sursis pour abandon d'animaux, c'est la peine prononcée ce jeudi par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan. Un couple a été reconnu coupable de l'abandon de sept chiens l'été dernier sur la commune de Saint-Loubouer.

Un couple a été condamné ce jeudi à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan pour avoir abandonné sept chiens (photo d'illustration).
Un couple a été condamné ce jeudi à deux mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan pour avoir abandonné sept chiens (photo d'illustration). © Maxppp - Marc Salvet

C'est le genre d'affaire qui n'arrive pas souvent devant un tribunal, faute de pouvoir mettre la main sur les coupables...Ce jeudi, le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan a condamné un couple, originaire du Nord, mais installé dans les Landes, et parent de sept jeunes enfants, à deux mois de prison avec sursis pour abandon d'animaux. Il s'agit bien d'un délit, puni par la loi...En l'occurrence, sept chiens abandonnés l'été dernier et retrouvés errants sur la commune de Saint-Loubouer, à côté d'Eugénie-les-Bains. 

Abandon sur fond de conflit de voisinage

Sept chiens qui jouent avec sept enfants dans le jardin, ça fait du bruit. Avec les voisins, la situation est compliquée. Si bien que l'été dernier, fin août, le père de famille décide de porter plainte, "je me sentais épié par mes voisins", explique-t-il. Les gendarmes connaissent le conflit...La veille, des chiens errants ont été retrouvés à Saint-Loubouer, à quelques kilomètres du domicile de la famille. Les gendarmes font le rapprochement et demandent à l'homme qui vient porter plainte ce qu'il a fait de ses chiens qui lui causent tant de soucis. L'homme soutient qu'il a donné ses animaux à la SPA. Puis il change de version, expliquant qu'un chasseur les lui a pris. Sauf que sa femme confirme l'abandon devant les gendarmes. 

Un chien par enfant... "ce n'est pas comme une serviette par personne" (la procureure de la République)

Des mois après, à la barre, son mari s'entête. "Non, je ne les ai pas abandonnés, je n'aurais pas pu faire ça à mes enfants". Dans cette famille, la règle c'est un chien par enfant. "Mais un chien, ce n'est pas comme une serviette par personne", s'indigne la procureure de la République! Vous en étiez responsables! Les faits sont graves", poursuit-elle, requérant alors trois mois de prison avec sursis à l'encontre du couple.

Portrait de victimes de préjugés

La défense, dresse, elle, le portrait de victimes de préjugés. "Mes clients ne sont pas d'ici, il y a 30 ans de différence dans le couple, sept enfants, ils sont des cibles faciles", argue leur avocate. Qui conteste la thèse de l'abandon. "Rien ne prouve que les chiens retrouvés étaient les leurs, ils n'étaient pas pucés", explique-t-elle. Mais pour le tribunal, l'abandon ne fait aucun doute. Aux deux mois de prison avec sursis, la juge ajoute 1000 euros de dommages et intérêts au bénéfice de la SPA, partie civile. Le couple se voit confisquer le dernier chien qui vivait encore avec la famille. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess