Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : un détenu de la prison de Mont-de-Marsan tente d'incendier sa cellule et blesse six surveillants

vendredi 30 novembre 2018 à 18:15 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne et France Bleu

Un détenu du centre pénitentiaire de Mont-de-Marsan a été condamné ce vendredi par le tribunal correctionnel à dix mois de prison. Le 22 novembre, cet homme a tenté de mettre le feu à sa cellule et il a blessé six surveillants pénitentiaires. L'un d'eux a eu huit jours d'arrêt de travail.

Un détenu a tenté de mettre le feu à sa cellule le 22 novembre pour attirer l'attention des surveillants pénitentiaires
Un détenu a tenté de mettre le feu à sa cellule le 22 novembre pour attirer l'attention des surveillants pénitentiaires © Maxppp - Le Lievre Nicolas

Mont-de-Marsan, France

Le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan a condamné un détenu du centre pénitentiaire montois ce vendredi a dix mois de prison ferme pour destruction volontaire de bien public, outrage et rébellion.

Cet homme de 24 ans était jugé pour avoir mis le feu à sa cellule et blessé six surveillants. C'était le 22 novembre. Visiblement agacé car les agents pénitentiaires tardaient à venir le voir, il a cassé une étagère dans sa cellule, l'a entourée de chiffons avant d'y mettre le feu avec un briquet. Les parois de la cellule ont bien noirci. Le sol a été dégradé.

Le premier surveillant à intervenir a reçu un morceau de planche dans la jambe. Le détenu les a ensuite violentés et les a insultés : un surveillant a eu une côte fêlée, un autre le genou luxé et un dernier une entorse au poignet. L'agent pénitentiaire le plus touché a eu huit jours d'arrêt de travail.