Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : un homme abattu à Tarnos par l'ex-petit ami de sa compagne

dimanche 3 septembre 2017 à 13:03 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne, France Bleu Pays Basque et France Bleu

Un homme âgé de 31 ans a été placé en garde à vue au commissariat de Bayonne ce dimanche matin pour assassinat par arme à feu. Dans la nuit de samedi à dimanche, il s'est rendu chez son ex-petite amie à Tarnos (40). Il a ouvert le feu sur son compagnon. L'homme est décédé à l'hôpital de Bayonne.

La brigade de recherche de la Gendarmerie de Dax est chargé de l'enquête après un homicide dans le nuit de samedi à dimanche à Tarnos dans les Landes
La brigade de recherche de la Gendarmerie de Dax est chargé de l'enquête après un homicide dans le nuit de samedi à dimanche à Tarnos dans les Landes © Radio France

Tarnos, France

Un homme habitant à Biarritz a été placé en garde à vue au commissariat de Bayonne ce dimanche matin pour assassinat par arme à feu.

Dans la nuit de samedi à dimanche, cet homme âgé de 31 ans, inconnu des services de police, se rend chez son ex-petite amie, dans le quartier des Barthes à Tarnos dans les Landes. Il ouvre le feu sur son compagnon entre 5h et 5h30 du matin. L'homme décède quelques heures plus tard à l'hôpital de Bayonne précise le parquet de Dax.

La police a interpellé l'assassin présumé au petit matin alors qu'il sortait d'un appartement à Bayonne où réside une amie à lui à qui il s'est confié. Il a spontanément expliqué qu'il se rendait au commissariat de Bayonne pour se dénoncer.

Une deuxième personne interpellée

La police a également interpellé et placé en garde à vue cette femme qui souhaitait l'amener au commissariat pour qu'il se rende. Les enquêteurs doivent s'assurer qu'elle ne l'a pas aidé de près ou de loin, dans son projet meurtrier.

Les enquêteurs ont retrouvé l'arme de poing utilisée pour commettre cet homicide dans la voiture de l'assassin présumé. Il s'agit d'une arme de poing fonctionnant avec des balles de type 22 Long Rifle.

La préméditation retenue

Six coups de feu ont été tirés selon le Procureur de Dax, Laurent Bidault. Les enquêteurs ont retrouvé plusieurs douilles sur le lieu du drame à Tarnos. L'autopsie du corps de la victime aura lieu ce lundi matin à l'Institut Médico Légal de Bordeaux. Elle permettra de préciser combien de balles a reçu cet homme, qui serait né en 1977. Elle permettra aussi de préciser les causes de la mort. Selon le parquet de Dax, sa petite amie, ex-compagne du tireur, aurait été seulement choquée.

Le parquet de Dax a ouvert une enquête pour assassinat, retenant donc la préméditation. Il a saisi la brigade de recherche de la gendarmerie de Dax de l'enquête.

Une pulsion de mort

Selon les premiers éléments, selon le Procureur de Dax, l'assassin présumé a avoué son acte meurtrier en garde à vue. Cet homme, âgé de 31 ans a expliqué aux enquêteurs avoir eu une pulsion de mort, l'envie de se suicider devant son ex compagne. Pour mettre son plan à exécution, il récupère sa voiture à Boucau, après une soirée en discothèque avec un ami et au lieu de rentrer chez lui à Biarritz, file dans son ancien logement, quartier des Barthes à Tarnos. Il sait comment rentrer par le garage.

Vers 5 heures du matin, son ex rentre de soirée avec son nouveau compagnon. L'assassin présumé sort de l'ombre pour lui tirer dessus.