Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : un jeune Toulousain de 23 ans disparaît emporté par l'Océan à Contis

samedi 13 octobre 2018 à 17:05 - Mis à jour le dimanche 14 octobre 2018 à 11:55 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne, France Bleu et France Bleu Occitanie

Un gros dispositif de recherche est activé ce samedi depuis le début d'après-midi à Contis pour tenter de retrouver un étudiant de la région de Toulouse emporté par l'Océan vers 14 heures à Contis. Ses deux amis ont réussi à sortir de l'eau malgré la force des vagues et des courants.

Les deux amis de l'étudiant emporté par les vagues ont réussi à sortir de l'eau malgré l'Océan déchaîné et les forts courants
Les deux amis de l'étudiant emporté par les vagues ont réussi à sortir de l'eau malgré l'Océan déchaîné et les forts courants © Radio France - Frédéric Denis

Contis-Plage, Saint-Julien-en-Born, France

Un jeune âgé de 23 ans originaire de la région de Toulouse a été emporté par les fortes vagues vers 14 heures sur la plage de Contis. Il était venu passer le weekend dans la station balnéaire landaise. Il est parti se baigner avec deux de ses amis alors que l'Océan était déchaîné explique la Gendarmerie. Les deux amis du disparu ont réussi à sortir de l'eau, à regagner le bord sains et saufs, malgré la force des vagues et des courants.

Le maire de Saint-Julien-en-Born, dont dépend la plage de Contis, Gilles Ducout, explique que l'Océan était déchaîné ce samedi malgré les conditions estivales

Le Cross Etel a immédiatement diffusé un message d'alerte "Mayday Relay" et engagé un gros dispositif de recherche pour tenter de retrouver le disparu. L'hélicoptère "Raffut" de la base aérienne 120 de l'Armée de l'air à Cazaux a survolé l'Océan. La vedette et un jet ski de la station SNSM de Capbreton (Société Nationale de Secours en Mer) ont aussi ratissé le secteur où le jeune Toulousain a été emporté par les vagues. Des gendarmes à bord d'un véhicule tout terrain longent aussi le littoral à Contis au cas où le corps du disparu serait rapidement rejeté par la mer. Ils sont épaulés par sept sapeurs pompiers de Saint-Julien-en-Born

L'hélicoptère "Raffut" a quitté le dispositif de recherche vers 17 heures pour aller ravitailler en carburant à Cazaux avant de revenir sur zone vers 18 heures. Les recherches ont été suspendues à 19 heures 30 en raison de la tombée de la nuit et faute d'éléments nouveaux. Elles ont repris ce dimanche matin au lever du jour mais uniquement à terre, pas de nouveaux moyens maritimes mobilisés ce dimanche.

Les trois amis, originaire de la banlieue de Toulouse, sont partis se baigner alors que la plage de Contis n'est plus surveillée à cette époque de l'année. L'Océan était dangereux explique la Gendarmerie avec une forte houle et une fin de marée descendante qui crée des courants de baïne dangereux.