Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : un juge d'instruction saisi après l'agression de gendarmes à l'arme blanche à Vieux-Boucau

samedi 11 août 2018 à 13:30 - Mis à jour le samedi 11 août 2018 à 19:30 Par Frédéric Denis, France Bleu Gascogne et France Bleu

Le parquet de Dax ouvre une information judiciaire après l'agression de trois gendarmes vendredi à Vieux-Boucau. L'un des trois militaires a été grièvement blessé à l'arme blanche. Identifié, l'auteur des coups de couteaux est toujours activement recherché. Un mineur de 17 ans a été interpellé.

Les gendarmes ont été blessés alors qu'ils intervenaient pour interpeller des individus qui étaient en train de voler un vélo à Vieux Boucau
Les gendarmes ont été blessés alors qu'ils intervenaient pour interpeller des individus qui étaient en train de voler un vélo à Vieux Boucau © Radio France - Adrien Bossard

Vieux-Boucau-les-Bains, France

Un juge du pôle de l'instruction de Mont de Marsan pilote désormais l'enquête sur l'agression de trois gendarmes vendredi matin à Vieux-Boucau (40). Le parquet de Dax a en effet décidé d'ouvrir une information judiciaire pour tentative de vol suivie de violences  sur personne dépositaire de l'autorité publique et tentatives d'homicides volontaires dans cette affaire. 

Les faits se produisent entre 6 heures et 7 heures du matin, rue des Gourbets, en centre-ville de Vieux-Boucau. Quatre gendarmes, trois hommes et une femme, qui font partie d'un groupe venu en renfort pendant l'été dans la station balnéaire, reviennent d'une soirée en discothèque avec un groupe d'amis. Ils sont donc en repos et habillés en civil. Ils repèrent, depuis leur véhicule, des individus en train de tenter de voler un vélo

Le poumon perforé

Les gendarmes observent le manège avant de tenter d'interpeller ces voleurs présumés  qui prennent la fuite. Ils sont rattrapés par deux gendarmes mais ils ne se laissent pas interpeller, une altercation éclate. Les deux militaires sont violemment agressés. L'un des voleurs présumés sort un couteau et frappe un des militaires, âgé de 22 ans, juste au dessous du cœur.

Gravement blessé, le poumon perforé, le ventricule touché, le gendarme est recousu sur place avant d'être évacué en urgence sur l'hôpital Haut-Lévêque à Pessac près de Bordeaux, son pronostic vital est alors engagé explique le procureur de Dax. Le jeune militaire semble ne plus être en danger ce samedi , même si une hémorragie peut toujours intervenir indique Jean-Luc Puyo.  

Un autre gendarme mobile reçoit aussi deux coups de couteau au thorax et à la hanche, mais les blessures sont superficielles. Une gendarme reçoit également également une gifle ou un coup de poing d'un des deux voleurs présumés : un mineur de 17 ans, qui appartient à la communauté des gens du voyage. 

Un mineur placé en garde à vue

En tentant de fuir, les deux voleurs présumés, qui ont un lien de parenté reconnait le Procureur de Dax puisqu'ils sont frères, appellent "des connaissances en renfort".  Ces proches dont on ne connait pas le nombre précis, arrivent avec des barres de fer.Ils blessent un quatrième gendarme à la gorge avec.

Dans sa fuite l'auteur présumé des coups de couteaux se débarrasse de son arme blanche que les gendarmes vont retrouver dans une haie, un couteau tâché de sang. Le deuxième individu se débarrasse aussi d'un couteau en le jetant sous une voiture en stationnement juste avant d'être interpellé par les gendarmes. Il semblerait que ce deuxième couteau n'ait pas servi indique le Procureur de Dax, Jean-Luc Puyo. Les enquêteurs vont expertiser les deux armes blanches pour tenter d'en savoir plus.

Le mineur de 17 ans qui a frappé la gendarme mobile est alors placé en garde à vue vers 7 heures du matin. Sa garde à vue a été prolongée vendredi soir pour 24 heures.  Il a été déferré au juge d'instruction montois à 16 heures 30 ce samedi après-midi.

Ce mineur pourrait être mis en examen pour tentative de vol suivie de violences sur personne dépositaire de l'autorité publique. Il pourrait aussi être mis en examen pour tentatives d'homicides volontaires si l'expertise du couteau dont il s'est débarrassé permet de démontrer qu'il s'en ait servi vendredi matin à Vieux-Boucau face aux gendarmes, ce que les premiers éléments de l'enquête tendaient à infirmer. L'enquête a, en revanche, permis de prouver que le mineur interpellé savait qu'il agressait des gendarmes même si ces derniers n'étaient pas en uniforme, quand ils sont intervenus.

Les enquêteurs recherchent toujours l'auteur présumé des coups de couteaux sur les deux premiers gendarmes. Cet individu a été identifié. Il a un lien de parenté avec le mineur interpellé.