Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Landes : une enquête ouverte pour favoritisme concernant un appel d'offres sur le club de tennis d'Hossegor

-
Par , France Bleu Gascogne

Le 25 juin dernier, Christophe Gès, le conseiller municipal de la mairie d'Hossegor en charge des sports a été placé en garde à vue pendant treize heures. Il devait répondre à l'enquête ouverte pour favoritisme qui concerne l'appel d'offres pour la direction du club de tennis d'Hossegor.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Oliver Hurst

Hossegor, France

Y-a t-il eu du favoritisme dans l'attribution de la direction du club de tennis d'Hossegor par la mairie ? Le procureur de Dax a ouvert une enquête pour "favoritisme sur délégation de service public", le 29 juillet 2018. Christophe Gès, le conseiller municipal délégué aux sports a été placé en garde à vue, le 25 juin dernier. Il a été interrogé par les enquêteurs pendant 13 heures. Le conseiller municipal est ressorti libre, en attendant que "les enquêteurs vérifient ses explications" selon le procureur de Dax.

Une plainte déposée par l'un des candidats malheureux à l'appel d'offres 

C'est une plainte qui déclenche toute cette affaire. Elle est déposée par l'un des candidats malheureux à l'appel d'offres sur la délégation de service public, Thomas Vignau, professeur de tennis et ancien membre du club de tennis d'Hossegor.

Il accuse le conseiller municipal chargé des sports de la ville d'Hossegor, Christophe Gès, d'avoir privilégié le projet d'une "amie" à lui. Ce que conteste Christophe Gès, qui parle simplement d'une "connaissance"

Une visite suspecte au cœur de cette affaire de "favoritisme"

Selon certains, Christophe Gès a visité et même pris des mesures dans les vestiaires et le fronton du club de tennis d'Hossegor avec l'une des candidates. Tout ça, avant le lancement de l'appel d'offres par la mairie d'Hossegor. Ce qui intrigue, c'est que cette candidate remportera en juin 2018, l'appel d'offres pour la direction du club de tennis d'Hossegor. 

De son côté, le conseiller municipal admet avoir visité le club de tennis, avec cette candidate, comme avec d'autres candidats selon lui. En revanche, il nie avoir pris des mesures. 

Nous avons tenté de joindre la nouvelle direction du club de tennis d'Hossegor, Odyssey Tennis Academy, mais elle ne souhaite pas communiquer sur ce sujet.