Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Landes : Une femme agressée à l'arme blanche à Lit-et-Mixe

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gascogne

Une femme de 27 ans a été agressée au couteau par son compagnon vendredi en fin de soirée. D'après les pompiers, elle a été touchée au visage mais sa vie n'est pas en danger. Les gendarmes ont interpellé son compagnon. Une enquête est ouverte.

La victime a été transportée au CHU de Bordeaux
La victime a été transportée au CHU de Bordeaux © Maxppp - Lionel VADAM

C'est une agression très violente qui s'est déroulée dans la nuit de vendredi à samedi vers 22 heures à Lit-et-Mixe, près de Mimizan. Une femme de 27 ans a été gravement blessée au visage à l'arme blanche par son compagnon, notamment au niveau des yeux. Elle aurait reçu au moins une dizaine de coups de couteau. Elle a été transportée en urgence à l'Hôpital Pellegrin de Bordeaux. Opérée la nuit dernière, elle a perdu un œil, et le pronostic pour le second serait réservé. Ce sont les voisins qui ont appelé les gendarmes. L'homme de 35 ans, qui n'a pas cherché à fuir, a été interpellé et placé en garde à vue par les gendarmes. 

D'après ses premières déclarations, il explique que c'est elle qui l'appelle dans la soirée. Il raconte aux enquêteurs qu'elle est très remontée et lui dit qu'il ne verra plus ses enfants. Malgré l’interdiction d'un contrôle judiciaire, il se rend donc chez son ex. Le ton monte, une nouvelle dispute éclate, violente, il la frappe. Elle tombe et c'est là qu'il aurait eu l'idée de la défigurer, selon le Procureur de la République de Dax, Jean-Luc Puyo. Il ne pourra plus voir ses enfants et bien elle non plus. Il explique encore avoir pris un couteau sur place.

Son compagnon avait déjà été menaçant récemment

Le couple, qui vit ensemble depuis huit ans, qui a trois enfants, âgé de 3, 5 et 7 ans, est séparé depuis un mois environ. L'homme de 35 ans le vit très mal d'après le parquet de Dax, il est déjà venu menacer sa compagne, chez elle, le 25 juin dernier. Le lendemain, le 26 juin, alors qu'elle revient de la gendarmerie où elle a fait une déposition, l'homme revient chez son ex-compagne. Cette fois, la mère de famille est plus véhémente et insulte l'insulte devant les gendarmes. Mais, il l'a bousculée, ce sont des violences, et avec ce qu'il s'est passé la veille, les gendarmes l'interpellent et le place en garde à vue. 

Déféré devant le parquet , ce dernier décide de le présenter à un juge des libertés qui le place sous contrôle judiciaire et l'interdit de rentrer en contact avec sa compagne. Contrôle judiciaire qu'il n'a pas respecté puisqu'il est revenu vendredi soir.  

Y a t-il eu préméditation ?

Le trentenaire est entendu dans le cadre d'une enquête pour tentative d'assassinat, des faits passibles de la réclusion criminelle à perpétuité. Avait-il l'intention de s'en prendre à son ex quand il est venu vendredi soir au domicile ?  Est-il venu avec le couteau ? L'a t-il trouvé sur place, au moment de la dispute, comme il le dit aux enquêteurs ? Pour l'instant, sa version ne peut pas encore être confrontée à celle de la victime. 

Sa garde-à-vue devrait être prolongée ce samedi soir. A l'issue, les faits pourraient être requalifiés en "violences volontaires ayant entraîné une mutilation ou une infirmité permanente", avec la circonstance aggravante que les faits ont été commis par le conjoint. Des faits passibles de 15 ans de réclusion criminelle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess