Faits divers – Justice

Landes : une mamie courage témoigne au tribunal de Mont-de-Marsan après un cambriolage

Par France Bleu Gascogne, France Bleu Gascogne et France Bleu vendredi 21 avril 2017 à 20:28 Mis à jour le vendredi 21 avril 2017 à 20:34

Cette retraité de 64 ans a été molestée par deux cambrioleurs, mais leur a tenu tête en leur donnant des coups de gourdin
Cette retraité de 64 ans a été molestée par deux cambrioleurs, mais leur a tenu tête en leur donnant des coups de gourdin © Radio France - Renaud Biondi-Maugey

Deux hommes de 26 et 28 ans ont été condamnés ce vendredi par le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan à un an et demi de prison ferme. Ils avaient; en décembre dernier; cambriolé le domicile d'une femme de 64 ans près de Morcenx, à Sindères. La victime est venue témoigner.

Le tribunal correctionnel de Mont-de-Marsan a condamné ce vendredi deux hommes, âgés de 26 et 28 ans, à un an et demi de prison ferme. En décembre dernier, ils avaient cambriolé le domicile d'une femme de 64 ans près de Morcenx, à Sindères. Cette grand-mère, qui a témoigné au procès, ne s'était pas laissé faire. Molestée par les cambrioleurs, elle s'était défendue en donnant des coups de gourdin.

Cette grand-mère de 64 ans, taille moyenne, cheveux gris, pas vraiment sportive, n'imaginait pas qu'elle serait capable d'autant de résistance face à des cambrioleurs. Mais ce matin de décembre, quand deux hommes cagoulés la saisissent violemment, l'un par le cou, l'autre par les pieds puis l'enferment dans sa chambre, elle n'écoute que son courage. Passe par la fenêtre, reviens dans la maison. Et frappe les deux hommes avec un gourdin.

J'ai pas réfléchi, ça a été instantané

Sauf que les deux cambrioleurs se défendent avec une bombe lacrymogène, la jette dans les toilettes en lui demandant d'y rester. C'était sans compter sur son obstination. La grand-mère revient à la charge à deux reprises. Arrive à faire fuir les voleurs, qui repartent tout de même avec trois fusils, appartenant au mari, absent à ce moment-là. En partant, ils donnent un coup de crosse au visage de la propriétaire.

Blessures au bras au visage, au genou, elle souffre encore aujourd'hui, des douleurs aux jambes notamment, et il y a un traumatisme psychologique, elle explique qu'elle n'arrive plus à dormir sereinement la nuit.

Ses petits enfants l'appellent maintenant mamie courage.