Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

"Attention village français" : une pancarte pour défendre la ruralité à Benquet, dans les Landes

-
Par , France Bleu Gascogne, France Bleu

Une pancarte pour défendre les bruits de la campagne est désormais installée aux entrées du village de Benquet (Landes), à l'initiative du maire, Pierre Mallet.

La pancarte affichée aux entrées de la commune de Benquet
La pancarte affichée aux entrées de la commune de Benquet - Facebook / Pierre Mallet

Benquet, France

Des pancartes un peu particulières sont désormais installées sur les panneaux d'entrée de Benquet (Landes). "Attention village français [...] Ici nous avons des clochers [...], des coqs qui chantent [...] des troupeaux [...] Si vous ne supportez pas ça vous n'êtes pas au bon endroit" peut-on lire sur ces pancartes. Une manière, avec humour, de dénoncer ceux qui, venus de la ville s'installent à la campagne et se plaignent parfois des bruits qu'ils y entendent. 

Pierre Mallet, le maire de Benquet, n'a pas été confronté directement à cette situation dans sa commune mais il préfère prendre les devants en posant ces pancartes. "Ces panneaux ne sont pas agressifs, ils sont juste explicatifs" déclare l'élu à France Bleu Gascogne. 

La pancarte est posée sur les panneaux d'entrée de la ville du village - Aucun(e)
La pancarte est posée sur les panneaux d'entrée de la ville du village - Photo transmise par la mairie de Benquet

Benquet n'est pas la première commune française à poser de tels panneaux. C'est un maire du Gard, à Saint-André-de-Valborgne qui en a eu en premier l'idée il y a quelques mois. Depuis ces pancartes sont reprises par d'autres communes un peu partout en France. Et font écho à l'actualité, comme ce coq à l'île d'Oléron que des touristes voulaient faire cesser de chanter ou ces canards à Soustons (Landes), source d'un conflit de voisinage.

Je commence à être fatigué de tous ces procès d'intention faits au monde rural - Pierre Mallet

"Un coup c'est le coq, un coup c'est le canard, un coup c'est la vache, un coup c'est le poulet. C'est vraiment pénible. Les gens qui viennent vivre dans nos villages viennent d'abord et avant tout pour un environnement, et l’environnement c'est le monde rural qui le crée, qui l'entretient" dénonce Pierre Mallet, à Benquet. "Je suis fatigué de tout ça. Ça suffit. Je pense que c'est aussi dans mon rôle de dire aux gens : comparons. Je pense que c'est plus difficile de vivre en plein milieu de la région parisienne ou même dans le centre bordelais, qu'à Benquet, même s'il y a des coqs, des canards ou des poules" déclare le maire. Il ajoute : "Je suis heureux que mes petits-enfants entendent plus souvent le chant du coq que le bruit du tram ou de la voie ferrée."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu