Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Lauwin-Planque : deux salariés d'Amazon volaient des téléphones et les vendaient sur internet

-
Par , , France Bleu Nord

Deux anciens salariés d’Amazon à Lauwin-Planque renvoyés devant la justice pour des vols au sein de l’entrepôt situé près de Douai. Il s’agit de deux affaires distinctes élucidées en début de semaine. Au total les pertes pour le géant du e-commerce dépasseraient les 220 000 euros.

Deux affaires touchent Amazon à Lauwin-Planque : deux salariés qui ont dérobé du matériel dans l'entrepôt pour le revendre sur internet
Deux affaires touchent Amazon à Lauwin-Planque : deux salariés qui ont dérobé du matériel dans l'entrepôt pour le revendre sur internet © Radio France - Arthur Blanc

Le matériel était volé dans l'entrepôt et vendu sur internet. Deux affaires distinctes touchent le site Amazon de Lauwin-Planque. La première est révélée ce mercredi par la Voix du Nord : en 2019, les services de sécurité repèrent les agissements d'un employé. Une surveillance se met en place, notamment de ses profils sur Facebook et le Bon Coin.

Il s'avère que le salarié vendait des boxes internet et des téléphones sur ces sites. Interpellé et placé en garde à vue, il nie les faits, il est libéré.

Préjudice de 180 000 euros

La police continue néanmoins de surveiller ses comptes bancaires : ce lundi, celui qui est désormais un ancien employé d'Amazon est de nouveau interpellé. Les enquêteurs estiment à 180 000 euros le fruit de la vente des produits dérobés au géant américain du e-commerce. 

Une deuxième affaire

Au même moment, dans le même commissariat de Douai, un autre employé d'Amazon Lauwin-Planque est placé en garde à vue. Selon les informations de France Bleu Nord, il travaille de nuit, et était sous surveillance depuis le mois de mars, et a été interpellé en flagrant-délit dans la nuit de dimanche à lundi. Il est soupçonné d'avoir dérobé des téléphones portables, et de les avoir vendus à la sauvette dans le quartier de Wazemmes à Lille.  Estimation du préjudice : entre 30 et 40 000 euros.

Le premier sera jugé en novembre, le second en janvier 2021.

Selon des représentants syndicaux d'Amazon, les portiques de sécurité ont été désactivés depuis le début de l'épidémie de coronavirus, pour éviter la proximité entre les salariés à l'entrée et à la sortie de l'entrepôt.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess