Faits divers – Justice

Laval : le leader des lycéens anti-loi travail devant la justice

Par Claudia Calmel, France Bleu Mayenne jeudi 10 novembre 2016 à 19:05

Le palais de justice de Laval
Le palais de justice de Laval © Radio France - Claudia Calmel

Il a été l'une des figures de proue de la contestation des lycéens et des étudiants Lavallois contre la loi travail. Yohan, 20 ans, comparaissait ce jeudi devant le tribunal correctionnel pour son implication dans une manifestation qui a dégénéré le 28 avril dernier.

Ce jour-là, quelques dizaines de jeunes manifestants envahissent une banque du centre de Laval. Un symbole, selon Yohan et ses camarades, du capitalisme et des valeurs véhiculées par la loi Travail. Les jeunes se greffent ensuite au cortège officiel de la manifestation anti-loi travail avec les syndicats. Mais ils refusent de lever le camp au moment de la dispersion devant la préfecture. Les policiers les chassent donc à coup de lance à eau et de gaz lacrymogène. Certains manifestants ont le visage dissimulé par des foulards, ce qui sera reproché à Yohan, à l'audience. Tout comme les cinq couteaux ronds qu'il a dans son sac. Des couteaux de cantine qui ont servi à faire de sandwichs quelques jours plus tôt lors d’une nuit debout, mais qui sont considérés comme des armes par le tribunal.

« Votre liberté s’arrête là où commence celle des autres »

A l'audience, les débats tournent autour des limites du droit à manifester qui ne doit pas s'imposer à tout le monde, ni gêner l’ordre public pour le Procureur de la République : il réclame 3 mois de prison avec sursis. Des réquisitions démesurées pour l'avocat de Yohan qui rappelle qu'il s'agit d'une mobilisation bon enfant, sans dégâts matériels. Une manifestation qui n’a, selon lui, rien à voir avec les mobilisations violentes de Rennes ou de Nantes. Les juges vont finalement dans le sens de l’avocat du prévenu : Yohan est condamné à 100 euros d'amende contraventionnelle et à 500 euros avec sursis d'amende délictuelle.