Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Laval : Un bus de dépistage itinérant fait étape dans les quartiers de la ville

-
Par , France Bleu Mayenne

Un bus de dépistage du coronavirus va s’arrêter, chaque jour, dans un quartier différent de Laval, à partir de ce mercredi 22 juillet, et au moins jusqu'à la fin du mois. Ce nouveau dispositif, gratuit, sans rendez-vous ni prescription médicale, vise à tester un maximum d’habitants.

Dans le quartier des Fourches, à Laval, il n'y avait qu'un quart d'heure d'attente environ pour cette première journée de dépistage du bus itinérant.
Dans le quartier des Fourches, à Laval, il n'y avait qu'un quart d'heure d'attente environ pour cette première journée de dépistage du bus itinérant. © Radio France - Ambre Rosala

Si vous ne pouvez pas vous rendre dans un centre de dépistage du coronavirus… C’est le centre de dépistage qui viendra à vous ! Depuis ce mercredi 22 juillet, un bus itinérant sillonne les quartiers de Laval, dans le but de tester un maximum d’habitants.

Ce nouveau dispositif, ouvert de 9 heures à 14 heures et de 16 heures à 20 heures, vient compléter l’offre des centres de dépistage déjà existants à Laval. Grâce aux infirmiers de la réserve sanitaire, il est ouvert aux adultes et enfants de plus de 10 ans, gratuitement, sans rendez-vous ni ordonnance. 

Chaque jour de la semaine, le petit camion fera étape dans un quartier différent de la ville : 

  • Lundi : parvis de la Maison de quartier de Saint-Nicolas
  • Mardi : parking de la Maison de quartier d’Hilard
  • Mercredi : parvis de la Maison de quartier des Fourches
  • Jeudi : parking de la Maison de quartier du Pavement
  • Vendredi : parking du Foyer des Jeunes Travailleurs de Coubertin, dans le quartier des Pommeraies.

Le bus itinérant a la capacité d’effectuer 300 testes par jours, qui seront tous analysés par le laboratoire Biolaris. Cette nouvelle structure vise, en priorité, à désengorger les quatre autres centres de dépistage de Laval, en permettant aux habitants de se faire dépister à deux pas de chez eux. 

Moins de temps d'attente

"Cela fait un bon moment que je veux me faire dépister", explique Clarita, 16 ans, qui vient d’arriver dans la file d’attente. "Mais à chaque fois que je suis allée dans un centre de dépistage, il y avait trop de queue. Là, je suis passée devant le bus, comme j’habite à côté, et j’ai vu qu’il n’y avait pas grand-monde, donc j’ai décidé d’y aller." Audrey, qui vient de sortir du camion, salue la rapidité avec laquelle elle a été testée : "Je suis arrivé, j’ai attendu cinq minutes, je me suis fait dépistée, et je suis repartie !" Le temps d’attente n’était que de 15 minutes environ pour cette première journée de dépistage du bus itinérant. 

Pour Gamra, 49 ans, le bus est pratique, mais il est surtout rassurant. "Je suis dans mon quartier, je me sens plus à l’aise de le faire ici. J’ai accompagné mon mari se faire dépister dans la zone des Touches, et j’ai été impressionnée par l’énorme dispositif, ça m’a fait un peu peur. Alors qu’ici, on est comme à la maison."

Venir à la rencontre des habitants, c’est aussi l’occasion de faire de la sensibilisation. "Il y a des gens qui passent à côté du centre, et on va leur expliquer pourquoi c’est important de le faire", raconte Rémy Besson, président délégué de la Protection Civile en Mayenne. Chaque jour, quatre volontaires s’occupent du dépistage à l’intérieur du bus itinérant. "Comme il y a moins de monde, on prend plus le temps de parler avec les gens, de leur expliquer les gestes barrière. On a un échange beaucoup plus particulier", assure-t-il. 

Le bus itinérant sillonera les quartiers de Laval, à la rencontre des habitants, au moins jusqu’au 31 juillet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess