Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Laval : un étudiant de l'ESTACA condamné à 4 mois de prison avec sursis

vendredi 22 juillet 2016 à 9:01 Par Germain Treille, France Bleu Mayenne

Lors d'une soirée de l'école, au printemps 2015, il avait frappé un de ses camarades de promo et vandalisé sa voiture. Quelques mois plus tard, la victime s'était suicidée.

Palais de justice (Illustration)
Palais de justice (Illustration) © Radio France

Laval, France

Tout au long du procès, ce jeudi 21 juillet au tribunal correctionnel de Laval, le suicide d'Adrien Gorget ne quitte jamais vraiment les esprits. Car, pour sa famille, c'est bien la bagarre, lors de cette soirée bien arrosée, qui est l'élément déclencheur de son passage à l'acte quelques mois plus tard. Adrien s'isole, déprime et malheureusement se donne la mort en octobre de l'an dernier. "Vous pensez que les évènements du printemps, ce qui s'est passé entre vous, a eu un impact ?" demande la présidente. "Non, je n'en sais rien" répond le prévenu. Et de poursuivre : "je ne bois plus depuis et je ne pense pas être une personne violente et impulsive". Il se défend tant bien que mal sans pour autant convaincre la Cour. Le procureur, lui aussi, parle d'un retentissement psychologique important sans aller plus loin. L'avocate de la défense tente pour sa part de recentrer les débats sur les faits et uniquement les faits. "On ne peut pas mettre sur les épaules de mon client le geste malheureux d'Adrien" explique-t-elle. Le prévenu est finalement condamné à 4 mois de prison avec sursis pour violence et dégradation volontaire. Avant de quitter le tribunal, il présente ses regrets et affirme avoir été très touché par la mort de son camarade de promotion. La famille d'Adrien Gorget veut désormais comprendre pourquoi le jeune étudiant s'est suicidé. Elle a porté plainte contre X pour harcèlement. Une enquête est en cours.