Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le 1er accident mortel du tram de Tours a sans doute été causé par les problèmes d'audition de la victime

lundi 23 avril 2018 à 16:43 Par Boris Compain, France Bleu Touraine

La victime avait des prothèses auditives aux deux oreilles. L'analyse de plusieurs vidéos montrent qu'elle n'a pas entendu le tramway arriver, vendredi dernier, lorsqu'elle s'est faite renverser.

Le tramway de Tours (illustration)
Le tramway de Tours (illustration) © Maxppp - © Maxppp - Daniel Burren

Indre-et-Loire, France

On connait maintenant les circonstances exactes de la mort de la femme de 60 ans, décédée après avoir été écrasée par le tramway de Tours, vendredi 20 avril. Les enquêteurs ont analysé les vidéos de plusieurs caméras de surveillance et elles montrent sans ambiguïté qu'il s'agit bien d'un accident.

Ce n'est pas un suicide. Il n'y a pas non plus de responsabilité du conducteur du tramway. En fait, la victime n'a tout simplement pas entendu le tram arriver : cette sexagénaire avait de gros problème d'audition. Ses deux oreilles étaient appareillées. 

Sur les vidéos filmées depuis la rue et l'intérieur du tram, on la voit marcher sur le quai, le long des rails, et brusquement descendre sur la voie, sans regarder du tout si une rame arrive. Le conducteur actionne l'alarme et le freinage d'urgence, mais rien n'y fait, il ne peut pas éviter la femme qui vient de descendre sur la voie, trois mètres devant lui

Les images ont donc confirmé, à 100%, le récit fait par l'unique témoin présent lors de l'accident.