Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Douze personnes au chômage technique après l'incendie d'un restaurant au Barcarès

lundi 30 juillet 2018 à 18:18 Par Caroline Pomès, France Bleu Roussillon

Alors que la saison estivale bat son plein au Barcarès (Pyrénées-Orientales), les patrons du Oh ! Kakou, victimes d'un incendie dimanche matin, sont obligés de mettre leurs 12 employés au chômage technique.

Le restaurant a pris feu dans la nuit de samedi à dimanche.
Le restaurant a pris feu dans la nuit de samedi à dimanche. © Radio France - Caroline Pomès

Le Barcarès, France

"C'est un coup dur !" Véronique Taraska, la patronne du Oh ! Kakou ne s'en remet pas. Dans la nuit de samedi à dimanche, son restaurant a été ravagé par les flammes, au bord de la plage au Barcarès. 

Douze employés au chômage technique

Elle et son mari sont obligés de mettre au chômage technique leur douze employés en pleine saison. Le restaurant ne devrait pas rouvrir avant l'hiver

Le feu est parti du stock.  - Radio France
Le feu est parti du stock. © Radio France - Caroline Pomès

Le feu est parti dans le stock vers trois heures du matin dans la nuit de samedi à dimanche. Le couple de propriétaires vit dans l'appartement au premier étage. Heureusement, ils ont pu s'échapper par la fenêtre. 

"Ici, on est une petite famille. Ma fille travaille avec nous, mon beau-fils et le reste des employés, je les considère comme mes enfants !" - Véronique, la patronne.

Ce lundi, c'était le ballet des experts au Barcarès. Véronique, que tout le monde appelle "Véro", est désolée pour ses employés. "Ici, on est une petite famille. Ma fille travaille avec nous, mon beau-fils et le reste des employés, je les considère comme mes enfants !" 

Mais le restaurant ne rouvrira pas avant plusieurs mois. Tout est détruit dans la cuisine et la salle et le bar sont recouverts de suie. 

Les murs et les tables sont couverts de suie.  - Radio France
Les murs et les tables sont couverts de suie. © Radio France - Caroline Pomès

Solidarité au Barcarès

Les patrons installés à l'année depuis six ans ont déjà reçus plusieurs messages de soutien. Les voisins et commerçants ont signé une carte dès dimanche soir pour les soutenir.