Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le bâtonnier de Melun blessé par balles témoigne : "Son arme était braquée sur mon cœur"

samedi 7 novembre 2015 à 15:56 Par Marina Cabiten, France Bleu Paris et France Bleu

Le bâtonnier de Melun, blessé par balles par un avocat il y a une dizaine de jours, a raconté samedi à France 3 cette agression. Il a convaincu l'avocat de lui laisser la vie.

Henrique Vannier, bâtonnier de Melun
Henrique Vannier, bâtonnier de Melun - capture d'écran - France 3

Le bâtonnier de Melun s'est livré sur France 3 ce samedi, moins de dix jours après avoir reçu plusieurs balles tirées par un avocat dans son tribunal de Seine-et-Marne. Henrique Vannier raconte le dialogue avec son agresseur, qui lui a peut-être sauvé la vie. 

"Au premier coup de feu, j'ai eu l'impression de mourir tout de suite"

C'est l'avocat Joseph Scipilliti, avocat en proie à des poursuites disciplinaires pour manquements déontologiques, qui brandit une arme contre son bâtonnier en plein tribunal le jeudi 29 octobre. 

J'ai levé les yeux et son arme était braquée sur mon coeur. Au premier coup de feu, j'ai eu l'impression d'être transpercé et de mourir tout de suite. (...) Quelques secondes plus tard, il a tiré trois autres coups de feu - Henrique Vannier

"Pendant plusieurs minutes, il joue avec moi"

Très grièvement blessé tout près de la carotide, Henrique Vannier est qualifié de "miraculé" par les médecins. Il doit peut-être sa vie au dialogue qui s'est installé avec son agresseur. "Pendant plusieurs minutes, c'est long, il joue avec moi. (...) Je lui dis 'épargne-moi le visage si tu vas jusqu'au bout de ton acte, parce que je veux que mes enfants puissent me revoir avec le visage intact une dernière fois ou alors laisse-leur un père" raconte le bâtonnier. L'évocation de ses enfants a selon lui provoqué une réaction de la part de l'avocat.

Je ne suis pas sûr qu'il savait que j'avais des enfants. Là, j'ai vu son visage se changer et là immédiatement, il m'a dit 'je te laisse la vie' - Henrique Vannier

L'avocat s'est ensuite suicidé. Henrique Vannier, sorti de l'hôpital vendredi, a l'intention de reprendre le travail dès que possible.