Faits divers – Justice

Le bilan contrasté de la délinquance dans les Pyrénées-Orientales

Par Baptiste Guiet, France Bleu Roussillon vendredi 29 janvier 2016 à 18:03

© Maxppp

La préfecture des Pyrénées-Orientales a dévoilé ce vendredi les statistiques de la délinquance pour l'année 2015. Si certains voyants sont au vert, il reste encore de gros points noirs.

Pour la préfète, le bilan est "tout à fait satisfaisant". Josiane Chevalier évoque une "délinquance maîtrisée" en insistant sur le taux d'élucidation. Il est en hausse : plus de 14 000 affaires ont été résolues l'an dernier. Pourtant, les chiffres de l'année 2015 ne sont pas tous très bons.

D'abord en ce qui concerne la sécurité routière. Vingt-neuf personnes sont mortes dans des accidents de la circulation. C'est huit de plus que l'an passé malgré un renforcement des contrôles. 

Les cambriolages dans les entreprises sont en recul mais ils sont repartis à la hausse dans les logements. On en a enregistré 1919 en tout, soit une augmentation de 14%. 

Le nombre de vols avec armes progresse avec 79 cas recensés en 2015 contre 57 en 2014. 

"Le sentiment d'insécurité recule" selon la préfecture

Les violences sexuelles sont en augmentation de 16%. Les victimes osent de plus en plus porter plainte. Cela pourrait en partie expliquer cette hausse.

Du côté des satisfactions, on peut évoquer la Zone de Sécurité Prioritaire de Perpignan. Le nombre de délits constatés est en baisse de 5,5%. "Le sentiment d'insécurité recule" estime la préfecture. Les violences volontaires reculent : on est passé de 1782 à 1675 cas constatés. Le nombre d'homicide est descendu de dix à six.

La préfecture a également fait le point sur la lutte contre la radicalisation. 25 perquisitions ont été effectuées pour une seule assignation à résidence. 43 personnes sont surveillées de près. Une cinquantaine d'autres sont fichées par la "cellule d'accompagnement et de suivi".  

Partager sur :