Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Violences conjugales : le "bracelet anti-rapprochement" arrive en Côte-d'Or

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Bourgogne, France Bleu

C'est une mesure que la justice peut imposer à un conjoint violent, même s'il n'a pas encore été condamné. Le bracelet anti-rapprochement peut maintenant être appliqué partout en Côte-d'Or.

L' appareil ressemble plus à un gros téléphone portable qu'a un bracelet
L' appareil ressemble plus à un gros téléphone portable qu'a un bracelet © Radio France - Olivier Estran

C'est un nouveau système d'alerte pour protéger les femmes victimes de violences conjugales. Le bracelet anti-rapprochement débarque en Côte d'Or. C'est une mesure que la justice peut imposer à un conjoint violent, même s'il n'a pas encore été condamné. C'est une des solutions issues du Grenelle contre les violences faites aux femmes. Le système a déjà été testé à Bobigny, Douai, Aix-en-Provence et Angoulême, le voici maintenant dans la juridiction de Dijon.

Le système comprend deux appareils, un pour l'auteur , l'autre pour la victime
Le système comprend deux appareils, un pour l'auteur , l'autre pour la victime © Radio France - Olivier Estran

En fait, cela ne ressemble pas du tout a un bracelet, mais au tout premiers téléphones portables. Un bloc gros comme deux paquets de cigarettes. L'auteur des violences, la victime, chacun ont un appareil activé 24 heures sur 24. "L'auteur a l'obligation de le porter sur lui en permanence" précise Youssef Tiynt agent de l'administration pénitentiaire qui nous présente ce matériel. "C'est au magistrat de décider quelle sera la zone de protection, mais elle ne peut pas être inférieure à un kilomètre. Si l'auteur des violences se trouve dans le même périmètre, il reçoit d'abord un message d'alerte qui lui intime l'ordre de s’éloigner. S'il n’obéit pas, l'alerte est transmise aux forces de l'ordre qui interviennent."

Youssef Tiynt , de l'administration pénitentiaire peut être chargé d'apposer ce "bracelet
Youssef Tiynt , de l'administration pénitentiaire peut être chargé d'apposer ce "bracelet © Radio France - Olivier Estran

Trois "bracelets" pour débuter en Côte-d'Or

Ces bracelets, puisqu'il faut les appeler ainsi, il y en a seulement trois pour débuter en Côte-d'Or. Est ce vraiment suffisant au vu des nombreuses plaintes pour violences conjugales ?Le procureur de Dijon Eric Mathais pense que oui : "C'est un système qui sera imposé quand d'autres mesures n'auront pas suffi, ou bien s'il y a un risque avéré de violences physiques, de blessures. Ce sera donc pour les cas les plus sérieux. Si les trois bracelets sont mis en circulation en même temps, on en demandera d'autres. Nous ne sommes pas limités par leur nombre. "Le bracelet anti-rapprochement pourra être imposé même si l'auteur présumé n'a pas encore été condamné. Il peut être réclamé par la victime, tout comme par un magistrat (juge, procureur) ou un avocat qui veut éviter une peine de prison à son client. 

Ne pas hésiter à donner l'alerte

Avec les confinements successifs, le nombre de cas de violences conjugales aurait augmenté de 30 % (les chiffres définitifs 2020 seront communiqués ce vendredi 22 janvier). On rappelle que le 3919 est un numéro gratuit et anonyme à destination des victimes de violences sexistes ou sexuelles ou de leur entourage. il fonctionne de 9 heures à 21 heures, tous les jours.

L'application App-Elles permet d'alerter jusqu’à trois contacts de confiance, et cartographie l'ensemble des structures de prises en charge des femmes victimes de violences

Violences conjugales - 3919 numéro d'urgence
Violences conjugales - 3919 numéro d'urgence © Radio France - radio france
Choix de la station

À venir dansDanssecondess