Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le braquage de la boucherie de Malicorne devant les assises de la Sarthe

lundi 9 octobre 2017 à 4:42 Par Ruddy Guilmin, France Bleu Maine

La cour d'assises de la Sarthe entame ce lundi l'examen d'une affaire qui avait secoué la commune de Malicorne, entre Sablé et La Flèche : celle du braquage de la boucherie Boul par plusieurs hommes armés, en juillet 2014. Le boucher et ses employés avaient mis les braqueurs en fuite.

tribunal Mans
tribunal Mans © Radio France - CF

L’affaire remonte au 19 juillet 2014 : au petit matin, trois hommes armés font irruption dans la boucherie de Thierry Boul, place Thiers, à Malicorne. Encagoulés, gantés, armés de deux carabines et d'une bombe lacrymogène, ils s'en prennent à deux apprentis et leur réclament la caisse du magasin. Le patron se trouve dans une autre pièce et voit à travers le hublot de la porte l’un de ses employés au sol, avec une arme pointée sur lui : le boucher n’hésite pas une seconde et fait irruption dans la boucherie.

Une carabine retrouvée deux ans plus tard dans un fourré

Dans la cohue qui suit, un coup de feu est tiré sans faire de victime. Le patron et ses deux employés parviennent à maîtriser l'un des bandits. Les deux autres prennent la fuite, mais seront interpellés quelques instants plus tard dans les rues de la commune. A noter qu’une carabine 9mm, qui pourrait avoir été utilisée lors du braquage, sera retrouvée deux ans plus tard dans un fourré de Malicorne où elle avait visiblement été jetée.

En plus des trois braqueurs présumés, qui encourent jusqu’à 20 ans de réclusion criminelle, deux autres hommes suspectés de complicité ont été arrêtés et seront jugés cette semaine aux assises ; ils nient toute implication. Les cinq accusés ont entre 22 et 25 ans.