Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le Breton Richard Ferrand entendu par la justice dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne

-
Par , France Bleu Breizh Izel, France Bleu Armorique, France Bleu

Richard Ferrand est entendu ce mercredi par les juges d'instruction de Lille, dans l'affaire des Mutuelles de Bretagne.

Le Président de l'Assemblée est auditionné à Lille.
Le Président de l'Assemblée est auditionné à Lille. © Maxppp - Thomas Padilla

Carhaix-Plouguer, France

Le président de l'Assemblée nationale Richard Ferrand, a été auditionné par trois juges d'instruction, à Lille, ce mercredi. Le Député de Chateaulin-Carhaix (Finistère), est interrogé sur son rôle dans une transaction immobilière qui remonte à 2011. À l'époque, Richard Ferrand est directeur général des Mutuelles de Bretagne. Sa compagne aurait financé l’achat d’un bien à Brest avant de le louer aux Mutuelles de Bretagne.

Il s'agit d'une audition libre. Après un premier classement sans suite d'une plainte de l'association Anticor en octobre 2017, "nous assistons à la suite logique de la procédure, avec une audition qui se déroule actuellement à Lille, où le dossier a été dépaysé", a déclaré de son côté à l'AFP son entourage, précisant que M. Ferrand l'abordait "très sereinement".

En 2017, cette affaire des Mutuelles de Bretagne avait conduit Richard Ferrand à quitter son poste de ministre de la Cohésion des territoires. Depuis le début de ce dossier, Richard Ferrand conteste toute irrégularité.  

Choix de la station

France Bleu