Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le bureau de la police municipale d'Halluin attaqué par une quinzaine d’individus armés de couteaux

-
Par , France Bleu Nord

Lundi en début de soirée, une quinzaine d'individus armés de couteau se sont rassemblés devant le bureau de la police municipale à Halluin, dans la métropole lilloise. Ils protestaient suite à l'arrestation un peu plus tôt dans la journée de deux autre personnes qu'ils connaissaient.

Une personne va comparaître prochainement devant le tribunal correctionnel
Une personne va comparaître prochainement devant le tribunal correctionnel © Radio France - François Ventéjou

Dans l'après-midi de lundi, deux individus sont interpellés par la police municipale d'Halluin, dans la métropole lilloise. Ils sont sur un deux roues et ne portent pas de casque.

Quelques heures plus tard, quinze autres personnes se présentent armés de couteaux devant le bureau de la police municipale. Très véhéments, ils menacent les quatre policiers présents avant l'arrivée de renforts de la police nationale. Un policier est blessé légèrement.

On est dans une situation de laxisme

Six hommes sont placés en garde à vue : trois écopent d'un rappel à la loi, un d'une amende et un sera présenté prochainement devant le tribunal correctionnel. Un dernier, mineur, comparaîtra devant le tribunal pour enfants.

Selon le maire d'Halluin, Jean Christophe Destailleur, les individus sont "bien connus des services de police", notamment pour des faits de dégradation de ce même bureau de police. "On est dans une situation de laxisme, d'impunité qu'on ne peut plus cautionner et il va falloir apporter une réponse forte parce que c'est ce qu'attendent nos concitoyens", déclare Jean Christophe Destailleur.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess