Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bébé violé et tué : ses parents mis en examen à la Chapelle-Longueville

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure), France Bleu

Un couple de la Chapelle-Longueville (Eure) est accusé du viol et du meurtre de son bébé, âgé d'un mois et demi. Les deux parents ont été mis en examen dans la nuit de mardi à mercredi et placés en détention provisoire.

L'enquête est menée par la police. Illustration.
L'enquête est menée par la police. Illustration. © Radio France - Richard Vivion

C'est une affaire particulièrement sordide pour les policiers de Vernon. Un couple habitant la Chapelle-Longueville (Eure) a été déféré devant le parquet d'Evreux ce mardi 22 décembre au soir. Le père, un homme de 36 ans, est mis en examen pour viol ayant entraîné la mort et violences habituelles, et la mère, une femme de 34 ans, pour non dénonciation de mauvais traitements et privation de soins. Ils sont tous les deux en détention provisoire.

De multiples fractures

Le bébé est mort dans la nuit du dimanche 20 au lundi 21 décembre 2020. Une autopsie a été pratiquée par un médecin légiste. Sur son corps, de multiples fractures aux bras, aux jambes, aux côtes, au crâne. La petite fille a été secouée et présente des lésions répétées à l'anus, certaines récentes, d'autres plus anciennes. Son père reconnaît des violences à demi-mots, mais nie les sévices sexuels. Le rôle de la mère reste à déterminer. Face aux enquêteurs, le couple a dans un premier temps expliqué que leur bébé était tombé. 

Le couple vivait dans une grande précarité dans une caravane dans le jardin d'un proche, après avoir été expulsé de son logement. Le couple a deux autres enfants, un fils de trois ans et demi qui présente des hématomes au dos, mais pas de sévices sexuels, et une fille d'un an, qui a, semble-t-il, été épargnée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess