Faits divers – Justice

Sarthe : Le calvaire de Nogent-le-Bernard fauché par la tempête

Par Adèle Bossard, France Bleu Maine vendredi 13 janvier 2017 à 17:58

La statue de Jésus était accrochée sur une croix en acacia de plus de 8 mètres de haut.
La statue de Jésus était accrochée sur une croix en acacia de plus de 8 mètres de haut. © Radio France - Adèle Bossard

La tempête qui a frappé le Nord de la France a été moins importante que prévu en Sarthe. Dans la nuit de jeudi à vendredi, il n'y a pas eu de verglas, peu de neige, juste quelques bonnes rafales de vent. Mais à Nogent-le-Bernard, près de Bonnétable, le calvaire n'a pas résisté.

Dans la nuit de jeudi à vendredi en Sarthe, la tempête n'a pas été aussi puissante qu'annoncé. Les pompiers sont intervenus une cinquantaine de fois, principalement dans le Nord du département. Il n'y a pas eu de verglas, pas beaucoup de neige, surtout de bonnes rafales de vent. Et à Nogent-le-Bernard, le calvaire de ce village de près de 1000 habitants n'a pas tenu le coup.

C'est le pied de la croix, en acacia, qui a cédé sous la force du vent. La statue de Jésus s'est brisée en tombant au sol. - Radio France
C'est le pied de la croix, en acacia, qui a cédé sous la force du vent. La statue de Jésus s'est brisée en tombant au sol. © Radio France - Adèle Bossard

C'est le seul dégât de la nuit dans la commune. La statue de Jésus était accrochée à une croix en acacia de plus de 8 mètres de haut, mais le pied a cédé sous la force du vent. La croix en bois a été arrachée de son socle et la statue de Jésus s'est brisée en tombant sur le sol. La grille devant le calvaire a également été endommagée par la chute.

Le calvaire trônait au milieu du village depuis les années 1960. - Radio France
Le calvaire trônait au milieu du village depuis les années 1960. © Radio France - DR

Le calvaire, installé à Nogent-le-Bernard depuis 1960, était devenu un monument emblématique de la commune. Et les habitants n'y sont pas attachés que pour des raisons religieuses. Alain Bidault, le maire, est un enfant du village :

"Il date de 1960, à peu près. Il y avait eu une grande manifestation religieuse, il avait été béni à l'église de Nogent, même l’évêque était venu. J'ai tout vu passer : le Christ était couché sur un plateau de paysan avant d'être installé. A ce moment-là, il y avait des processions et une Fête-Dieu qui n'existent plus. Mais le cultuel et le culturel sont aujourd'hui associés : c'est un monument, un point de rendez-vous dans le village auquel nous sommes attachés".

Le calvaire avait été rénové (et béni) au début des années 1990. - Radio France
Le calvaire avait été rénové (et béni) au début des années 1990. © Radio France - DR

La statue de Jésus en fonte n'est pas réparable. "Il y a trop de pièces abîmées. Elle a sûrement été coulée dans un moule, donc c'est foutu", regrette Gwenaël, agent communal. Le maire avait pourtant prévu de faire rénover le calvaire dans l'année... Trop tard donc. Désormais, il compte proposer à son conseil municipal de le remplacer.