Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le camping de la discorde à Hennebont : dégradations et conflit de voisinage

-
Par , France Bleu Breizh Izel

Le camping municipal d'Hennebont est la cible de dégradations et incivilités depuis sa reprise par un couple de gérants en 2016. Il y a quelques jours, leur voiture a été dégradée. Une plainte a été déposée et la mairie est solidaire. Certains riverains dénoncent l'attitude du couple.

Le camping d'Hennebont est victime de dégradations et incivilités régulières depuis son reprise en 2016.
Le camping d'Hennebont est victime de dégradations et incivilités régulières depuis son reprise en 2016. © Maxppp - Richard Villalon

Le camping municipal d'Hennebont sur les bords du Blavet cristallise des tensions. 

Depuis sa reprise par un couple de gérants en 2016 (une délégation de service public), il est régulièrement victime d'incivilités : vols en tout genre, dégradations volontaires, tags, crottes de chien lancées sur le site...

Conflit de voisinage 

Certains riverains n'auraient pas supporté de voir le sentier devenir inaccessible. La mairie a donc mis en place un chemin parallèle pour mener au cimetière, à l'aire de jeux et au bois, ce qui avait apaisé les tensions.

Une plainte déposée

Pourtant, dans la nuit de dimanche à lundi, la voiture du couple de gérants a été dégradée : pneu crevé et carrosserie rayée. Cette fois, ils ont porté plainte et la mairie se portera partie civile si la procédure aboutit.

"On veut les dégoûter et les faire craquer" résume la conseillère en charge du camping, Roselyne Malardé. Laetitia Hello, l'adjointe à l'économie et au tourisme assure que cette stratégie est vouée à l'échec et que "le camping perdurera quoi qu'il arrive".

On ne peut plus rien faire !

La mairie se dit prête à financer un agent de sécurité, à ses frais, si le couple donne son accord. "C'est dommage car c'est la collectivité qui paiera pour les affres de quelques-uns" explique Roselyne Malardé.

Les riverains rencontrés au bord du camping dénoncent surtout l'attitude antipathique du couple : "Depuis qu'ils sont là, on ne peut plus rien faire, ni traverser le camping, ni s'asseoir sur le banc là-bas" s'agace une dame. Ce conflit s'apparente donc aujourd'hui davantage à un conflit de voisinage : "On ne se parle plus depuis qu'il m'a dit que ma place est au cimetière" lance une autre riveraine.

Pourtant, tous s'accordent sur un point : le camping est dynamique et apporte de la vie et de l'activité sur les bords du Blavet.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess