Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le campus de Kedge Business School évacué suite à un appel malveillant

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Gironde
Talence, France

Ce jeudi après-midi, un appel malveillant a fait croire à une alerte à la bombe à la Kedge Business School située sur le campus de Talence. L'école de commerce a été évacuée et les services de déminages se sont rendus sur place.

Le tout nouveau bâtiment de 22 000 m² de KEDGE Business School
Le tout nouveau bâtiment de 22 000 m² de KEDGE Business School © Radio France

En début d'après-midi ce jeudi, un appel anonyme a signalé qu'une bombe se trouvait à la Kedge Business School située Cours de la Libération à Talence, prête à exploser. Environ 1500 personnes ont été évacuées par mesure de sécurité, "dans le calme". "Compte tenu de l'état d'urgence, nous avons appliqué scrupuleusement la procédure prévue dans ce cas afin de ne prendre aucun risque pour nos étudiants, professeurs et collaborateurs" a précisé Thomas Froehlicher, Directeur Général de Kedge Business School.

Une équipe des services de déminage s'est rendue sur place et a inspecté les bâtiments pendant une bonne heure et n'a, au final, rien trouvé. La police confirme qu'il s'agit d'une "fausse alerte suite à un appel malveillant" mais la chose a été prise très au sérieux étant donné le contexte. Vers 16h30 les élèves et personnels ont pu regagner les bâtiments pour récupérer leurs affaires, l'école reprendra son activité normale dès vendredi matin. Reste que certains ont eu une belle frayeur.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Choix de la station

À venir dansDanssecondess