Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le candidat Romain Grau réagit après les révélations de France Bleu sur l'enquête pour "harcèlement moral"

-
Par , France Bleu Roussillon
Perpignan, France

"Je réagis par l'étonnement". Les premiers mots de Romain Grau après les révélations de France Bleu Roussillon ce vendredi soir. Le candidat de La République en Marche pour les législatives dans les Pyrénées-Orientales est visé par une enquête du parquet de Perpignan.

Surmenage, burn-out, cadences infernales pour les salariés de son entreprise... Romain Grau visé pour "harcèlement moral" dans une enquête préliminaire du parquet de Perpignan.
Surmenage, burn-out, cadences infernales pour les salariés de son entreprise... Romain Grau visé pour "harcèlement moral" dans une enquête préliminaire du parquet de Perpignan. - Facebook

Quelques heures après les révélations de France Bleu Roussillon, Romain Grau a souhaité réagir. Le candidat pour les législatives est dans le viseur de la justice. Le parquet de Perpignan vient d'ouvrir une enquête préliminaire pour "harcèlement moral".

"Quand j'ai repris l'entreprise, j'ai mis le paquet." - Romain Grau, candidat aux législatives et directeur général de EAS Indistries.

Pour rappel, cette enquête concerne les fonctions de Romain Grau chez EAS Industries, l'entreprise de maintenance aéronautique à l'aéroport de Perpignan. Le candidat de La République en Marche en est le directeur général.

"Il y a encore des choses à améliorer. Certes, ça n'est pas parfait. Mais il n'y a pas grand monde de parfait."

Les 250 salariés subiraient des pressions, avec également des rythmes de travail infernaux, près de 60 heures par semaine. "Il n'y a pas de pression", assure le directeur général. "Je n'ai été ni informé, ni convoqué par la justice. Je me tiens bien sûr à la disposition de tous si c'est nécessaire."

Romain Grau a-t-il fait pression sur les salariés de son entreprise EAS Industries?

Romain Grau s'indigne surtout de cette enquête ouverte à une semaine des législatives. "Je ne vais pas me mêler de chicayas politiques. Je dérange énormément le petit monde politique qui était habitué à vivre paisiblement en se partageant le gâteau sur le dos des citoyens."

L'entreprise EAS Industries connaît des difficultés financières. Selon nos informations, la société doit 100.000 euros à l'aéroport de Perpignan. "L'entreprise perdait beaucoup d'argent alors nous avons conclu à un changement radical de stratégie", explique Romain Grau. "Cette stratégie a évidemment suscité des résistances et du mal-être. Je le regrette."

"Je fais mon travail de dirigeant, j'essaye de le faire au mieux." - Romain Grau, candidat aux législatives pour La République en Marche

Choix de la station

À venir dansDanssecondess