Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Faits divers – Justice

Le capitaine impliqué dans la collision entre deux yachts à Cannes mis en examen pour homicide involontaire

-
Par , France Bleu Azur, France Bleu

Le capitaine du yacht qui a percuté un autre yacht samedi soir à Cannes a été mis en examen lundi pour abordage sans respect des règles de navigation ayant entraîné la mort. Le Français de 42 ans a été placé sous contrôle judiciaire, avec interdiction de quitter la France et de commander un navire.

L'île Sainte-Marguerite au large de Cannes
L'île Sainte-Marguerite au large de Cannes © Maxppp - Franz CHAVAROCHE

Cannes, France

Après la collision entre deux yachts, dans la baie de Cannes, au large de l'île Sainte-Marguerite samedi soir, un capitaine de nationalité française a été mis en examen par le parquet maritime de Marseille. Deux bateaux de plus de 20 mètres se sont percutés, alors que l'un d'eux était au mouillage. Un Britannique de 29 ans est mort, projeté contre le bastingage, alors qu'il s'apprêtait à relever l'ancre à la proue du navire. Il est décédé des suites d'un arrêt cardiaque. 

Non respect des règles de navigation

Le capitaine du Vision, un Français de 42 ans, a été mis en examen pour abordage sans respect des règles de navigation en mer ayant entraîné la mort, homicide involontaire, et mise en danger de la vie d'autrui, a précisé à France Bleu Azur le procureur de Marseille Xavier Tarabeux. L'homme a été placé sous contrôle judiciaire avec interdiction de quitter la France et de commander un navire. Une information judiciaire est ouverte sous l'autorité du parquet maritime de Marseille. L'enquête est confiée à la brigade de recherche de la gendarmerie maritime de Marseille.  Les passagers et équipages des deux yachts ont été auditionnés. 

Les deux yachts naviguaient sous pavillon britannique. L'un, le Minx, était au mouillage. Le Vision avançait à 15 nœuds, selon les dires de son capitaine, or la vitesse dans la bande des 300 mètres est limitée à 5 nœuds. L’hypothèse privilégiée pour expliquer l'accident est donc la vitesse excessive. Le capitaine, expérimenté selon une source proche de l'enquête,  a-t-il pris des risques, a-t-il démarré trop vite pour impressionner les passagers ? Des analyses toxicologiques ont été réalisées pour vérifier si le capitaine était sous l'emprise de l'alcool, de drogue ou autre. Les résultats ne sont pas encore connus. 

"Les yachts de plus de 20 mètres ont généralement des moteurs puissants qui prennent de la vitesse très facilement" nous expliquait la gendarmerie maritime qui dispense d'ailleurs des formations de sécurité. L'enquête se poursuit dans le cadre de l'information judiciaire. 

Choix de la station

France Bleu