Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Fermer
Retour
Faits divers – Justice

VIDÉO - Des dégradations en marge du carnaval du quartier de la Plaine à Marseille

lundi 11 mars 2019 à 12:56 - Mis à jour le lundi 11 mars 2019 à 18:10 Par Emilie Briffod, France Bleu Provence

Sept personnes ont été interpellées et placées en garde à vue après des heurts violents avec les forces de l'ordre en marge du carnaval de la Plaine à Marseille dimanche soir. Il y a également eu de nombreuses dégradations et deux policiers blessés.

Dégradations de l'Arc de Triomphe à Marseille
Dégradations de l'Arc de Triomphe à Marseille © Maxppp -

Marseille, France

Des vitrines de magasins brisées, des scooters et des poubelles incendiés, des caméras de vidéosurveillance détruites : le carnaval du quartier de la Plaine à Marseille a dégénéré dimanche soir. L'arc de triomphe de la porte d'Aix a été tagué, des bombes agricoles jetées sur les policiers et des d'établissements bancaires vandalisés. Le carnaval avait débuté dans l'après-midi dans une ambiance festive et a rassemblé 3.400 personnes selon la police. Les affrontements ont débuté vers 17h et ont duré jusqu'à 1h du matin entre forces de l'ordre et quelque 300 manifestants. Deux policiers ont été blessés lors des échauffourées, a indiqué la direction départementale de la sécurité publique (DDSP).  Au total, sept personnes ont été interpellées et placées en garde a vue

Le ras le bol des habitants du quartier en pleine rénovation

Dans un communiqué, des habitants de ce quartier du centre-ville de Marseille dénoncent ces violences. "Cela dure depuis des mois. Notre quartier est mis sous la coupe de groupe radicaux. Qu'avons-nous fait pour mériter ça ? Sommes-nous destinés à vivre dans la peur ?"

La réhabilitation de la place Jean-Jaurès, une des plus grandes de la ville, au coeur du quartier de La Plaine, a débuté à l'automne. Elle prévoit de transformer la place en une vaste zone semi-piétonne pour un coût de 13 millions d'euros (hors taxes). Les travaux, qui ont lieu derrière d'épaisses murailles de béton érigées après des incidents, sont programmés jusqu'en décembre 2020.

L'indignation de Jean-Claude Gaudin et Renaud Muselier

Dans un communiqué, le maire de Marseille estime que ces dégradations sont "inqualifiables, notamment celles commises sur l'arc de triomphe de la porte d'Aix. Si certaines revendications peuvent être légitimes, je reste choqué par le déchainement de violence qui porte atteinte à notre patrimoine marseillais historique", a indiqué Jean-Claude Gaudin. 

De son côté, le président de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur indique qu'"aucun combat, aucune circonstance, aucune colère ne peuvent justifier que l’on s’en prenne au patrimoine et à la mémoire de Marseille".