Faits divers – Justice

VIDEO | Le Trophée Jules Verne vu de l’intérieur grâce à Bernard Stamm

Par Annaïg Haute, France Bleu Breizh Izel mercredi 18 janvier 2017 à 20:03

L'équipage se trouve dans les alizés de l'hémisphère sud.
L'équipage se trouve dans les alizés de l'hémisphère sud. © Radio France - Capture d'écran

L'équipage de Francis Joyon se trouve dans les alizés et rappelle que, contrairement à une idée reçue, il ne suffit pas de franchir le Cap Horn pour sortir des mers du sud. Chaque semaine, Bernard Stamm nous raconte ce Trophée Jules Verne de l’intérieur, en vidéo.

Cinquième édition du Carnet de bord de Bernard Stamm, qui dispute le Trophée Jules Verne dans l'équipage de Francis Joyon. Il raconte l'ambiance à bord d'IDEC Sport, le bateau qui doit arriver à l'équateur, ce jeudi soir, toujours très en avance sur le record du tour du monde à la voile en équipage. Une avance, de trois jours environ sur le chrono de Loic Peyron en 2012.

"On a croisé la route d'une petite dépression assez nerveuse"

Le navigateur raconte : "On se trouve dans les alizés de l’hémisphère sud, on pense toujours qu’après avoir franchi le Cap Horn, on est sorti des mers du sud, mais c'est pas du tout ça, on est toujours dans les latitudes sud! Et là, après les Îles Falkland (Malouines), on a croisé la route d'une petite dépression assez nerveuse, c'est là qu'on a eu le vent le plus fort depuis le début, on a dû faire un crochet pour éviter le centre de la dépression."

'On est en direction de la dernière complication, le pot-au-noir!'

Bernard Stamm ajoute : "C'est seulement après le passage de cette dépression qu'on est réellement sorti des mers du sud. Maintenant, on est dans les alizés, avec un vent assez stable et on est en direction de la dernière complication, le pot au noir, où on va arriver dans deux jours"