Faits divers – Justice

Le centre commercial du Canigou détruit par un incendie

Par Elisabeth Badinier, France Bleu Roussillon lundi 3 février 2014 à 8:20

Le centre commercial du Canigou à Saint-Estève détruit par un incendie
Le centre commercial du Canigou à Saint-Estève détruit par un incendie © BM SDIS 66

Au total, douze commerces ont été détruits par un incendie ce lundi au petit matin dans le centre commercial du Canigou à Saint-Estève. Le feu a démarré peu avant 4h du matin, combattu par une cinquantaine de pompiers. Les dégâts sont considérables.

Douze commerces ont été détruits par un incendie ce lundi au petit matin dans le centre commercial du Canigou à Saint-estève, soit la moitié du centre commercial : salon de coiffure, bar PMU, restaurant, vendeur de primeurs... Beaucoup de commerces de proximité ont été ravagés par les flammes.

Le feu est parti peu avant 4h du matin du tabac-presse du Canigou.

9h incendie pour enro 1

9h incendie pour enro 2

18h Incendie SON Maire

Nathalie Denis, la gérante du bureau de tabac, a été réveillée par les alarmes de son magasin. Une alarme anti-intrusion. Un casse était donc en train de se dérouler.

Avec son mari, ils s'y sont rendus immédiatement.

8h incendie pour enro 1

Incendie centre commercial du Canigou - Radio France
Incendie centre commercial du Canigou © Radio France - François Desplans

Les flammes se sont propagées aux commerces voisins par le toit. Selon Nathalie, les cambrioleurs se sont attaqués à l'entrée du tabac-presse au chalumeau. Est-ce la cause de l'incendie ? Ou les cambrioleurs ont-ils  mis volontairement le feu au tabac- presse pour effacer leurs traces ? Tout est envisageable. Nathalie elle est démoralisée..

8h incendie pour enro 2

Il n'y a pas eu de victimes heureusement mais une trentaine de personnes n'ont plus de travail ce lundi matin.

Un vrai coup dur pour le quartier. Ce lundi après-midi, tous les commerçants sinistrés sont reçus en mairie. La ville de Saint-Estève et les services de l'Etat se mobilisent pour tenter d'améliorer la situation des sinistrés.****